Le CNPA confirme sa stratégie de filière autour de quatre pôles métiers

Publié le par

Christophe CARIGNANO, Directeur des rédactions
Christophe CARIGNANO, Directeur des rédactions

Suite au renouvellement de ses instances dirigeantes en juin 2014, le CNPA s’est engagé dans un vaste mouvement de refondation afin d’accompagner toute la filière de la distribution et des services de l’automobile a relever les défis d’une transition réussie.

Sous l’impulsion du Nouvel élan prôné par Francis Bartholomé, président national, plusieurs étapes de réorganisation interne et d’actions concrètes sur le plan externe ont été franchies avec succès : l’organisation des premiers états généraux des services à Bercy, l’installation d’une nouvelle gouvernance politique, l’ouverture de l’organisation aux consommateurs et aux jeunes dirigeants, la structuration d’une démarche prospective, la conception d’une stratégie de communication digitale, le rapprochement amorcé avec les organisations des transports…

Plus fondamentalement, c’est le pacte de mobilité remis aux autorités au printemps dernier qui a consacré une approche différente de la profession. Son objectif : proposer une feuille de route stratégique et enclencher une dynamique de filière moderne et innovante. Le socle des métiers représentés par le CNPA, de la distribution jusqu’au recyclage, a ainsi constitué le point de départ de ce pacte de mobilité. Ce pacte met en perspective la situation actuelle, le contexte futur des entreprises et les solutions envisageables. Les propositions portées par le CNPA ont dégagé une vision transversale entre les métiers et les territoires. Elle se traduit en six piliers structurants, ordonnés selon deux axes de transformation et de projection.

« Dans notre pacte de mobilité, nos présidents de métiers sont en première ligne, le point essentiel est d’avancer ensemble de manière groupée et en cohérence avec l’ensemble de nos partenaires. Chaque métier conserve l’intégralité de sa représentation politique aux plans national et local ; cette représentation est au fondement de la légitimité professionnelle, laquelle prend une acuité particulière avec la mesure de la représentativité patronale d’ici à 2017 », souligne Francis Bartholomé.

Cette adaptation concerne par conséquent le management opérationnel des métiers, reconfigurés, à terme, selon quatre pôles distincts et interdépendants. Ils seront dirigés par quatre directeurs placés sous l’autorité du délégué général Xavier Horent à l’instar des autres composantes du CNPA auxquelles ils se relient (grands territoires régionaux et plateaux nationaux d’expertises techniques, soit près de 200 salariés).

Yves Riou (ex-Feda) rejoint le CNPA

Ces pôles, dotés d’une trentaine de collaborateurs, sont :


- Un pôle économie circulaire placé sous la responsabilité de Dorothée Decrop depuis janvier 2016.


- Un pôle distribution et commerce confié à Capucine du Rivau depuis juillet 2016.


- Un pôle contrôle, maintenance et réparation qui sera confié à Yves Riou à partir de novembre 2016.

- Un pôle services à l’automobiliste, en cours d’étude, prévu fin 2016 - début 2017.

Ces pôles métiers s’articulent ainsi autour de lignes directrices spécifiques : produits et énergies ; gestion des parcs ; environnement, recyclage, risques professionnels et RSE ; formations et solutions pour les automobilistes. « L’objectif est de consolider un management lisible et transversal permettant une plus grande agilité devant les nouveaux défis à relever, en valorisant des expériences et des compétences reconnues. Ce management vise à encourager toutes les formes de synergies, actions et expérimentations pour avoir plus d’impact, tant auprès des pouvoirs publics en termes de lobbying national et européen, que des chefs d’entreprise en termes d’offres de services », précise Xavier Horent.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos