Le CNPA crée la 19ème branche dédiée aux nouvelles mobilités : l’Alliance des Mobilités

Publié le par

Le CNPA crée la 19ème branche dédiée aux nouvelles mobilités : l’Alliance des Mobilités

Très tôt engagé dans les nouvelles mobilités via le Moove Lab de Station F qui existe depuis un an, le CNPA fonde un nouveau métier qui leur est entièrement dédié : « l’Alliance des Mobilités ». Une initiative inimaginable, il y a encore quelques années, qui montre le chemin parcouru en seulement quelques mois à l’intérieur de l’ensemble de la filière des services automobiles.

C’est officiel : à l’occasion d’une conférence de presse à Paris, le 7 mai 201, le syndicat patronal a annoncé le lancement de son 19ème métier. Pour rappel, le CNPA représente aujourd’hui 135 000 entreprises et 410 000 emplois dans l’Hexagone. A noter qu’une cinquantaine de start-ups ont d’ores et déjà rejoint cette nouvelle branche.

Connecter le nouvel écosystème au traditionnel

« Une organisation patronale comme le CNPA porte un intérêt général », rappelle Xavier Horent directeur général du CNPA. « Il y a une variété de métiers qu’il faut faire vivre. Au-delà de l’automobile et des mobilités, nous souhaitons représenter des chefs d’entreprise et des dirigeants qui prennent des risques. Nous avons avec cette nouvelle branche une vraie volonté d’ouverture sur ces nouveaux métiers avec des logiques économiques qui sont à l’oeuvre ainsi que des logiques de représentation. Le mot automobile a tendance s’effacer au profit de la mobilité ». Et d’ajouter : « Il nous a semblé important de donner un cadre à l’ensemble de ces startups. C’est un espace de dialogue et de représentation ». A travers cette démarche tout à fait innovante, le CNPA souhaite établir un pont et une connexion entre ces nouveaux métiers de la mobilité et les métiers traditionnels des services automobiles.

Trois objectifs en 2019

La branche cherchera, tout d’abord, à rendre visible l’ensemble de ces startups. Mais aussi à expliquer les différents modèles en rupture avec ce qui existe aujourd’hui. Les données et leur utilisation apparaissent, par exemple, comme un sujet majeur pour l’ensemble de ces startups. Troisième objectif : faire grandir la filière face à la concurrence des GAFAs.

La coopération avec les pouvoirs publics au centre du jeu

« L’Alliance des Mobilités » permettra d’offrir aux parties prenantes un forum de discussion pour connecter l’ensemble des acteurs mais aussi un lieu de représentation permettant aux start-ups de la mobilité de parler d’une même voix. Cette nouvelle branche est constituée autour de trois caractéristiques majeures : un ancrage terrain et une diversité des acteurs représentés qui garantissent la légitimité, une expertise mobilité du CNPA et des adhérents traditionnels qui assoient la crédibilité et une coopération robuste avec les pouvoirs publics.

Julien Honnart (Klaxit) président de la branche

Cette 19ème branche sera présidé par Julien Honnart de Klaxit avec un bureau constitué autour de lui ainsi que quatre commissions prioritaires : affaires publics et communication (Sviatoslav Beysens Drivy, connexion Territoires / métiers Jean-Baptiste Schmider Cityz, évènementiel Fabrice Calragirone Fidcar, Labellisation Thibault Sarrazin Convoicar. Pour rappel, ce bureau est constitué de dix startups. A noter la constitution de sept commissions verticales : micro mobilités, 2 roues motorisées, auto partage, coivoiturage, mobilités des biens, aftermarket, mobilité connectée.

« La création de l’Alliance des Mobilités est une initiative majeure pour l’écosystème des startups de la mobilité » a rappelé Julien Honnart président de la branche. « Les mobilités doivent s’adapter à chaque territoire. Grâce à cette branche, nous parlerons d’une seule voix auprès des pouvoirs publics ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos