Le CNPA crée une commission Europe pour consolider ses relations avec Bruxelles

Publié le par

Le CNPA annonce la création d’une commission Europe pour consolider la représentation des services de l’automobile à Bruxelles. Dans un contexte de réglementation, tant au niveau de l’émergence des véhicules électriques et hybrides que des rejets de CO2 et de NOx, les actions de lobbying à Bruxelles s’avèrent stratégiques.

Le CNPA crée une commission Europe pour consolider ses relations avec Bruxelles

À l’occasion de la prise de fonction des nouveaux décideurs politiques européens, et au moment où ces derniers construisent les priorités d’actions à venir, le CNPA a décidé de structurer une cellule Affaires européennes pour faire entendre la voix du secteur des services de l’automobile à l’échelle européenne.

Premier acte de cette ambition européenne : la création d’une commission Europe présidée par Christian Digoin. Le président du groupe DMD et du groupement Forami confirme que « Bruxelles demeure un lieu privilégié pour les actions de lobbying du CNPA, compte tenu des réglementations structurantes initiées par la Commission européenne pour le secteur des services de l’automobile (droit de la concurrence, accès aux données, enjeux du numérique,droit de la consommation, etc.). Il est fondamental d’y être représenté sur l’ensemble des sujets pouvant avoir un impact sur nos activités ».

De nombreuses problématiques à porter au niveau européen

Le CNPA souhaite aller à la rencontre des décideurs institutionnels européens afin de promouvoir les propositions du secteur sur l’ensemble des problématiques métiers du CNPA (distributeurs VP, VI, réparateurs indépendants, recycleurs, start-up, loueurs, services multimarques de l’après-vente, etc.).

Parmi les sujets prioritaires, Christian Digoin liste « l’accès aux données, le renouvellement du règlement général 330/2010, la règlementation des plateformes numériques ou encore l’encadrement européen du recyclage ». Et de préciser : « Il s’agit de construire une stratégie de lobbying européenne en relation avec la stratégie d’affaires publiques menée en France, qui réponde aux enjeux prioritaires de l’ensemble des métiers du CNPA, portant une vision globale ».

Le CNPA entend également inscrire ses propositions en résonance avec l’une des priorités fixées par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur la transition écologique de l’Europe et les enjeux de transformation de la filière automobile dans ce contexte. Le CNPA veut promouvoir ses réflexions auprès de Karima Delli, qui vient d’être reconduite à la tête de la commission Transports du Parlement européen, et qui a annoncé la tenue d’un sommet européen sur la transformation du parc automobile et sur le recyclage des véhicules.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos