Le CNPA gagne 30 % de représentativité en quatre ans

Publié le par

Sur la seule année 2018, la représentativité du Conseil national des professions de l’automobile a fait un bond de 8 %.

Le CNPA gagne 30 % de représentativité en quatre ans

Sur tous les fronts depuis quatre ans pour accompagner et favoriser la transition des services de l’automobile vers les nouvelles mobilités, le CNPA a confirmé sa trajectoire de croissance en termes de représentativité lors de son assemblée générale qui s’est déroulée le 20 juin. Cette dernière s’est tenue au campus des métiers de la mobilité à Guyancourt au milieu de plus de mille jeunes en formation.

« Le CNPA trace sa route grâce à la cohérence d’un projet global porté par des chefs d’entreprise et des équipes exceptionnelles dans leur sens du service, a déclaré Xavier Horent, directeur général du CNPA. Nous voulons être l’organisation de référence pour faire entrer de plain-pied nos métiers dans le XXIe siècle, qui sera celui des mobilités ».

À cette occasion, le CNPA recevait l’économiste Nicolas Bouzou, qui a rappelé à travers son essai « Sagesse et Folie du monde qui vient », qu’il fallait avancer et ne pas se complaire dans les « joies mauvaises du déclin ! »

Au niveau de sa représentativité, le syndicat de Suresnes, emmené par son président Francis Bartholomé et son directeur général, Xavier Horent, enregistre une croissance de 30 % de sa représentativité en quatre ans et une hausse de 6 % pour la seule année 2018.

« Je suis fier de donner un élan qui a donné au CNPA toute sa dimension : plus qu’une organisation c’est un écosystème complet dans lequel nos métiers et nos territoires se renforcent mutuellement », a déclaré Francis Bartholomé.

Les rapports moral et financier 2018 ont été adoptés à l’unanimité des 250 membres.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos