Le CNPA interpelle le Premier ministre

Publié le par

Francis Bartholomé, président du CNPA, vient d’écrire au Premier ministre pour souligner l’urgence de plusieurs dossiers en suspens, dont le remboursement des primes à la conversion et des bonus aux professionnels. Une situation que le CNPA souhaite débloquer grâce à un rendez-vous avec Edouard Philippe.

Le CNPA interpelle le Premier ministre

Le CNPA vient d’interpeller le Premier ministre sur l’urgence de plusieurs dossiers urgents pour la pérennité de nombreuses entreprises de l’automobile. Dans son courrier, le CNPA insiste notamment sur les retards de remboursement des primes à la conversion et des bonus. Après le versement de 85 millions d’euros en septembre, la situation est de nouveau dangereuse pour les professionnels. Ainsi, « cette situation n’est plus tenable » selon Francis Bartholomé, qui souligne que les entreprises des services de l’automobile « n’ont assurément pas les moyens d’être la banque de l’État ». Loin de rester dans la gesticulation, le CNPA profite de ce courrier pour rappeler ses propositions et sa disponibilité pour faire avancer ces dossiers importants. Ainsi, loueurs, contrôleurs techniques, stations-services, recycleurs et écoles de conduite figurent également parmi les entreprises impactées par le contexte politique et économique. Autant de sujets qui nécessitent une entrevue avec le Premier ministre, comme le demande Francis Bartholomé dans sa lettre, également envoyée à Elisabeth Borne, ministre des Transports, à François de Rugy, Mmnistre de la Transition écologique et solidaire et à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des finances.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos