Le Defender passe par la case plug-in hybride

Publié le par

Le Land Rover Defender 110 P400e est une petite révolution pour la firme britannique.

© Land Rover
© Land Rover

Pour 2021, Land Rover prévoit de donner un coup de jeune à son baroudeur en le déclinant en version hybride rechargeable (PHEV), très à la mode en ce moment. Baptisé P400e, le Defender associera un moteur quatre cylindres 2,0 litres essence de 300 chevaux et un moteur électrique de 105 chevaux qui sera alimenté par une batterie de 19,2 kWh. L’ensemble promet une puissance totale de 404 chevaux et une autonomie en pur électrique de 43 kilomètres. Le Defender P400e émet seulement 74 g/km de CO2 et il affiche une consommation mixte de 3,3 l/100 km. Par ailleurs, le Defender P400e abat le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et atteint la vitesse maximale de 209 km/h.

Toutes les versions PHEV sont livrées en série avec un câble de recharge Mode 3, un câble Mode 2 (prise domestique) est toutefois disponible en option. Le câble de recharge Mode 3 permet une recharge à 80 % en deux heures, le câble Mode 2 offre une recharge en sept heures – parfait pour une recharge nocturne à domicile. En utilisant un chargeur rapide de 50 kW, le P400e récupère 80 % de son autonomie en trente minutes.

Le Defender 110 P400e est disponible en version cinq places et six places, avec une climatisation automatique trois zones et des vitres fumées qui atténuent également la chaleur du soleil. Ces caractéristiques sont aussi décisives pour les capacités de traction : le P400e peut tracter jusqu’à trois tonnes et son toit peut supporter 168 kg en mouvement ou 300 kg à l’arrêt.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos