Le GNFA déploie trois modules de sensibilisation à l’hydrogène

Publié le par

Le GNFA déploie trois modules de sensibilisation à l'hydrogène

Le 21 février dernier, Marie-Noëlle Tavaud, directrice générale du GNFA et Benoît Leturgeon, directeur commercial, se sont rendus à Albi, pour rencontrer la SEM Eveer’hy’pôle et Safra. Un rendez-vous important qui fait suite aux actions de formation menées autour de l’hydrogène en décembre et qui marque aussi la suite d’un partenariat qui répond à une demande du secteur.

« Notre mission est d’accompagner les professionnels et d’armer leurs collaborateurs pour qu’ils soient en mesure d’appréhender les évolutions de leurs métiers. L’électrique sous toutes ses formes prend une place de plus en plus importante et c’est un sujet que nous maîtrisons depuis de nombreuses années. Membre de l’Avere France depuis plus de 20 ans, nous participons aux travaux conduits pour le développement de l’électrique et suivons de près les évolutions dans ce domaine. Il était donc naturel d’intégrer l’hydrogène à notre palette de produits de formation », explique la directrice générale du GNFA.

« Ce partenariat est une reconnaissance de notre travail. Depuis plus de 10 ans, nous travaillons sur la question de l’hydrogène. Nous avons eu différentes demandes de formation mais il nous manquait l’expertise pédagogique. Le GNFA est un acteur incontournable de la formation qui a su répondre parfaitement et rapidement à la demande », souligne Jean-Michel Bouat, président-fondateur, de la SEM Eveer’hy’pôle.

Formation à la prévention des risques hydrogène

Le GNFA propose les premiers modules de formations pour répondre à la prévention des risques hydrogène. D’ici à 2050 l’hydrogène devrait être le vecteur d’énergie le plus utilisé. Cette « révolution » s’inscrit dans un schéma qui vise la réduction des émissions de CO2 et des émissions polluantes. Cependant, son utilisation génère des inquiétudes qu’il est important de pouvoir expliquer quel que soit le niveau d’intervention des personnes travaillant dans son environnement ou sur le circuit de l’hydrogène.

C’est dans ce cadre-là que les stages ont été pensés. Ils comportent trois modules adaptés à la cible :
- un module de sensibilisation : sensibilisation et acceptation de la technologie H2 ;
- un module découverte : l’architecture d’un véhicule H2 et les prescriptions
autour de l’hydrogène ;
- un module expert : réagir en cas de dysfonctionnement ou de fuite H2.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos