Le GNFA et Auto Consultant lancent le premier Re-Boost avec le groupe Dubreuil

Publié le par

Les équipes du GNFA et le spécialiste Auto Consultant ont mis en place, le 3 février, leur premier partenariat Re-Boost avec le groupe Dubreuil à travers la filiale Clara Automobiles dirigée par Robert-Claude Soria.

© GNFA / Auto Consultant.
© GNFA / Auto Consultant.

« C’est une grande fierté pour les équipes du GNFA, a déclaré à cette occasion Virginie Stauder de Pierrepont, présidente et directrice de projets au sein du GNFA. Le premier groupe Re-Boost est lancé. Merci à Auto Consultant pour ce beau partenariat et au groupe Dubreuil pour sa confiance ».

À cette occasion, un total de 400 heures de formation pour devenir mécaniciens automobiles seront dispensées par le GNFA. La remise des diplômes aura lieu dans trois mois.

© GNFA / Auto Consultant.
© GNFA / Auto Consultant.

Lancé en octobre dernier par le GNFA et l’entreprise spécialisée Auto Consultant lors du dernier salon Equip Auto, le concept Re-Boost permet de proposer des reconversions vers les métiers de l’automobile dans des groupes de distribution notamment.

11 400 postes non pourvus dans les services de l’automobile

Partant du constat qu’il existe aujourd’hui des difficultés de recrutement et une pénurie de main-d’œuvre dans certains métiers des services automobiles, les deux entreprises proposent une solution de recrutement en seulement trois mois pour un coût assez attractif pour les entreprises qui recrutent en région. Aujourd’hui, il existe 11 400 postes non pourvu dans les métiers des services de l’automobile, soit 44 % des recrutements qui sont jugés « difficiles ».

Et c’est là qu’Auto Consultant, dirigé par Stéphane Gomez, intervient dans ce dispositif pour aller chercher des salariés susceptibles de faire une reconversion dans les métiers de l’automobile. « Quatre métiers ont été identifiés comme difficiles : le mécanicien VL et PL ainsi que les métiers de la carrosserie et de la réception après-vente, explique Virginie Stauder de Pierrepont. Une fois le candidat trouvé, nous assurons une formation de 17 à 21 jours sous forme de session d’une quarantaine de personnes ». Et d’ajouter : « L’action de formation préalable au recrutement (AFPR) que nous avions conçue était liée à des blocs de CQP ce qui nous permet d’accompagner les salariés en reconversion ».

L’AFPR : un contrat de transition

Pour trouver les salariés désireux de se reconvertir, Auto Consultant s’adresse notamment à Pôle emploi à travers des annonces ciblées de recrutement émanant des groupes de distribution automobile. « Nous nous sommes spécialisés sur cette mission de reconversion afin de donner aux salariés en rupture d’emploi de nouvelles perspectives de carrière », explique Stéphane Gomez. Il convient de souligner que le salarié type intéressé par cette reconversion a en moyenne 38 ans et qu’Auto Consultant doit interroger cent CV pour trouver une personne qui accepte ce dispositif.

Un dispositif entièrement financé par Pôle emploi à travers l’action de formation préalable au recrutement (AFPR) dont le coût est de 4 950 euros pour l’entreprise qui recrute. Cela donne lieu a ce contrat spécifique de trois mois accompagné d’une aide de 2 400 à 2 600 euros et le versement d’aucun salaire pendant cette période. En principe, à l’issue de l’AFPR, le salarié reconverti signe un CDD de six mois. enfin, le taux de conversion en contrat est de 80 %.

Le GNFA accompagne les salariés reconvertis au-delà de cette formation dans le cadre de ce contrat. L’organisme s’est fixé comme objectif de réaliser trois sessions de formation d’une quarantaine de personnes par mois à partir de février 2020.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos