Le Garac est certifié « Référentiel national qualité »

Publié le par

Le Garac vient d’obtenir la certification Qualiopi, une nouvelle certification exigée par la dernière loi de réforme de la formation professionnelle pour les organismes de formation, notamment l’apprentissage. Sans certification, les organismes sont conduits à perdre les financements du marché conventionnel et des clients.

© Garac
© Garac

La loi du 5 septembre 2018 instaure l’obligation de certification pour tous les prestataires proposant des actions de formation, de la formation par apprentissage, de la VAE et du bilan de compétences, intervenant sur le marché conventionnel (fonds publics et/ou fonds mutualisés/paritaires). La date limite pour obtenir cette certification a été fixée au 1er janvier 2022. Mais les structures certifiées avant le 1er janvier 2021 disposeront d’un certificat de quatre ans, au lieu de trois.

Le Garac a donc décidé très vite de s’engager dans cette démarche et a obtenu la certification Qualiopi pour son CFA. L’auditeur n’a relevé que des points forts, aucun point faible ni non-conformité. Parmi les points forts : une longue expérience, un ensemble voué à l’automobile, des matériels modernes, des outils informatiques adéquats, une organisation rigoureuse, une homogénéité des procédures et des modes opératoires, un taux de réussite très élevé, la satisfaction des parties prenantes.

Pour Laurent Roux et Raymond Vié, respectivement directeur général et président du Garac : « Être certifié Qualiopi pour la partie CFA du Garac était non seulement une obligation, mais c’était pour le Garac une suite logique. Le Garac, pour la totalité de ses activités lycée, CFA, pédagogie, éducatif et administratif est certifié ISO 9001 sans discontinuer depuis 2006. De plus, le lycée du Garac a le label Lycée des métiers de l’automobile, de la moto et du véhicule de transport routier, il est bien sûr CFA-pilote de l’Anfa, il contribue à la reconnaissance Cnam de la CTI pour la formation d’ingénieur de la branche, et depuis 1948, il est l’École nationale pilote de la profession ».

« Il s’agit là d’un travail au jour le jour des équipes qui repose sur une attention de tous les instants. Le quotidien apprend la modestie, la ténacité. Je suis fier d’être à la tête de cet établissement. Depuis ma prise de fonction, je me suis attaché à poursuivre et développer, en complicité avec le président Vié, la philosophie des administrateurs et directeurs successifs qui a toujours été la rigueur, l’intérêt des jeunes et celui des entreprises de notre branche », explique Laurent Roux.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos