Le Grandland élargit la famille Opel X

Publié le par

Opel poursuit le déploiement de sa gamme de SUV et crossover avec la commercialisation du Grandland X. Ce véhicule entre sur l’un des segments les plus dynamiques du marché, sur lequel la concurrence est farouche.

Le Grandland élargit la famille Opel X

La famille des SUV Opel s’agrandit. Le Grandland X rejoint le Crossland X lancé récemment et le Mokka X. Un complément par le haut puisque le nouveau venu est plus long d’une vingtaine de centimètres que ses deux cousins. L’ensemble forme cependant une gamme complémentaire de SUV compacts, dans une catégorie qui ne cesse de progresser en Europe. Face à l’engouement des clients pour ce type de véhicule, toutes les marques développent des modèles plus ou moins rapidement. Pour répondre à cette demande, Opel et PSA se sont rapprochés bien avant le rachat du premier par le second. Les deux firmes ont adopté une plateforme commune pour leurs Peugeot 3008, 5008, Opel Crossland X et Grandland X. Les deux modèles de la marque au blitz arrivent alors que leurs cousins ont déjà remporté un grand succès commercial en France et en Europe. Le nombre de nouveautés dans ce segment complique également la mission du Grandland X, qui doit composer avec les Ford Kuga, Hyundai Tucson, Kia Sportage, Renault Kadjar, Seat Ateca, Skoda Kodiaq, Toyota Rav4 et VW Tiguan. Cependant, le Mokka X a trouvé sa place sur le segment B-SUV.

Séduire et convaincre

À l’image de tous les autres segments de marché, le design reste l’un des premiers critères de choix des clients. Opel a trouvé un style dynamique mais consensuel pour ce SUV, ce qui devrait lui permettre de convaincre un large panel de conducteurs. Une cible assez large, qui comprend notamment des familles à la recherche d’un véhicule polyvalent pour le quotidien comme pour les loisirs. La firme a ajouté ses atouts sur cette base partagée, à l’image du service OnStar, en série dès la finition Edition (premier niveau). L’incontournable connectivité est assurée par le système IntelliLink, compatible Android Auto et Apple CarPlay. Les amateurs d’aventures pourront s’aventurer sur des chemins grâce à la transmission IntelliGrip, proposée en option. Cette dernière se limite à un contrôle de motricité fort de cinq niveaux, suffisant pour des conducteurs qui n’ont rien d’amateurs de tout terrain. Le volume de chargement de 514 litres (1 652 litres tous sièges rabattus) devrait satisfaire les propriétaires qui préfèrent les SUV aux monospaces et breaks.

Petits moteurs

Sous le capot, l’Opel Grandland X adopte des motorisations en phase avec leur époque. Un 3 cylindres turbo essence de 1,2 l et 130 chevaux côtoie un 4 cylindres diesel de 1,6 l et 120 chevaux. Ces deux propulseurs sont disponibles avec une boîte manuelle (6 rapports) ou automatique (6 rapports). Les amateurs de puissance supérieure devront attendre l’arrivée d’un diesel plus imposant dans les mois à venir. Cependant, la demande des clients français se situe autour des motorisations d’entrée de gamme, qui ont pris le pas sur la tranche 150-180 chevaux. Face aux pressions en tous genres, les goûts des clients ont évolué pour se tourner vers des niveaux d’équipements toujours plus riches. Une tendance de fond que les constructeurs ont perçu et dont certains se sont emparés mieux que d’autres. Enfin, l’élément déterminant reste le prix. La gamme Grandland X débute à 25 600 euros (1,2 l essence 130 ch BVM6 Edition) et culmine à 37 100 euros (1,6 l diesel 120 ch BVA6 Ultimate). Le prix moyen devrait donc tourner autour des 32 000 euros.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos