Le Mondial de Paris 2018 en mission reconquête

Publié le par

Changement d’identité visuelle, de format, de contenu : le Mondial de Paris s’offre une cure de jeunesse pour ses 120 ans.

Le Mondial de Paris 2018 en mission reconquête

Alors que l’édition 2016 du Mondial de l’automobile avait été marquée par les défections de quelques constructeurs majeurs comme Ford, Volvo ou encore Mazda mais aussi par une fréquentation en baisse de 14 % à 1 072 697 visiteurs, Jean-Claude Girot, commissaire général du salon, a annoncé les évolutions à venir pour 2018. Évolution symbolisée par une nouvelle identité graphique créée par Havas Paris et qui se veut, selon les mots de Jean-Claude Girot « intemporel, sobre et élégant ». Objectif : se démarquer des autres salons en Europe mais aussi gagner en lisibilité à l’international.

Un Mondial raccourci

Comme annoncé en février dernier, le format de l’édition 2018 a subi quelques modifications. L’année prochaine, le plus grand salon automobile européen se tiendra du 4 au 14 octobre, soit cinq jours de moins par rapport à l’édition 2016 qui avait eu lieu du 1er au 16 octobre et englobait ainsi trois week-ends. En compensation, cette 120e édition comportera six nocturnes au lieu de quatre en 2016. Les journées presses auront quant à elles lieu les mardi 2 et mercredi 3 octobre. Le tarif reste inchangé par 2016 à 16 euros, mais de nouvelles offres de prix réduits seront proposées pour les heures creuses ou les fins de journée, en plus de la gratuité pour les moins de 10 ans et des tarifs réduits pour les jeunes.

La part belle à la moto

Les grandes nouveautés sont donc davantage liées au contenu de cette 120e édition de ce salon qui se veut «  ouvert aux évolutions digitales et technologiques ». En conséquence, le Mondial 2018 accueillera trois minis mondiaux dont l’un, baptisé Mondial.Tech. Dans le pavillon 7.3, se tiendra une sorte de CES parisien avec la découverte des innovations du futur des start-up et des acteurs du numérique ainsi que des conférences. S’ajoutent deux autres nouveaux événements, le Mondial de la moto qui s’installera dans un hall entier et sera ouvert uniquement à la presse le 3 octobre. Un retour aux sources pour le Mondial de Paris qui a pendant longtemps réuni l’auto et la moto.

Une zone aménagée pour les supercars

Enfin, le salon fera la part belle à la mobilité avec la présence d’acteurs du numérique et des nouveaux usages et services de la mobilité dans le pavillon 2.2. Objectif : anticiper les nouveaux usages et accompagner les nouveaux services. Le sujet de la mobilité et de son évolution sera d’ailleurs au centre d’un forum international qui se tiendra en préambule du salon, le lundi 1er octobre, et qui réunira des dirigeants de l’industrie, du numérique, des décideurs politiques et économiques et des chercheurs.

À noter enfin, pour les amateurs de supercars, que le pavillon 1 accueillera désormais une zone spécialement aménagée pour les marques de luxe.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos