Le RGPD accélère la digitalisation des réseaux

Publié le par

Extrait de l’enquête Auto Infos (N°1375) du mois de mai 2018.

Le RGPD accélère la digitalisation des réseaux

Le règlement général sur la protection des données n°2016/679 du 27 avril 2016 entrera en application le 25 mai 2018. Toutes les entreprises (de la PME à la multinationale, de la petite commune aux grandes administrations) devront s’y conformer à cette date. S’inspirant au niveau européen d’initiatives nationales existantes comme la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) créée en 1978, le législateur européen a souhaité créer un cadre de protection drastique.

En mars 2018, seulement 18 % des entreprises seulement étaient en conformité avec le RGDP (étude Smart GDPR). La distribution automobile n’est pas en reste et devrait subir de plein fouet cette évolution imposée qui s’apparente à une véritable révolution dans le traitement des données personnelles. Chaque domaine d’activité a bien sûr ses spécificités mais la distribution automobile bâtie autour de 200 PME ou groupes de distribution multimarques doit revoir entièrement son mode de fonctionnement dépendant en grande partie de leurs multiples relations avec les constructeurs. Un constat s’impose : les groupes de distribution, à quelques exceptions près, ne seront pas prêts le 25 mai prochain.

Un impact non négligeable sur l’ensemble de la filière

Une statistique qui se vérifie auprès des groupes de distribution. « Personne n’est prêt aujourd’hui », souligne Robert-Claude Soria, président de Clara Automobiles. « C’est un travail immense dans un délai juste impossible à tenir. Il faut revenir cinquante ans en arrière en nous demandant de tenir différents registres. Rappelons que nous représentons une constellation de petites affaires même si nous sommes centralisés. Je ne sais pas si le législateur a imaginé que les petites et moyennes entreprises allaient être pénalisées par rapport aux grandes ». Et d’ajouter : « Je pense que la loi devra être modifiée car elle est inapplicable en l’état. Et je suis certain aussi qu’il n’y a pas d’outil aujourd’hui capable de répondre à 100 % des demandes que contient cette loi ».

Effet indéniable sur la digitalisation de la distribution

Même s’il est mal vécu dans les réseaux, ce nouveau règlement sur les données personnelles pourrait être un déclencheur et un accélérateur des ventes en ligne. Plusieurs webstore VN sont dans les cartons des constructeurs depuis quelques mois. Le prétexte du RGPD pourrait permettre aux constructeurs de reprendre la main sur une partie de la gestion des données clients.

Lire la suite de notre enquête RGPD dans le prochain numéro d’Auto Infos N°1375 du mois de mai 2018.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos