« Le Rifter évoque l’aventure »

Publié le par

À l’occasion du salon de Genève 2018, Caroline Damey, chef de produit Partner, présente le dernier ludospace de Peugeot.

« Le Rifter évoque l’aventure »

Auto Infos : Pour quelles raisons avez-vous délaissé l’appellation Partner Tepee au profit de Rifter ?

Caroline Damey : Cette nouvelle appellation vise à faire émerger une nouvelle offre, et ainsi bousculer les habitudes du segment. Nous souhaitions le différencier de sa version utilitaire. Le Rifter évoque l’aventure.

A. I. : À quels types de clients est-il destiné ?

C. D. : Le Rifter s’adresse à une clientèle B to B. Nos clients recherchent de la polyvalence dans leurs professions (chauffeurs de taxi, par exemple), leurs activités, ou encore dans leurs loisirs quotidiens. Ce ludospace peut aussi bien être utilisé pour le surf, le VTT, que pour le jardinage. Il n’a aucune limite d’utilisation, dans la mesure où il offre un grand espace de charge.

A. I. : Quel volume prévoyez-vous d’écouler en France ?

C. D. : Nous n’avons pas encore les chiffres pour l’Hexagone. Les commandes seront ouvertes fin mai 2018 et les livraisons débuteront en septembre. Nous ambitionnons de nous placer sur le podium du segment, et donc, pour se faire, de consolider notre leadership.

A. I. : Le châssis du Rifter sera-t-il décliné ?

C. D. : Le Peugeot Rifter sera disponible en deux longueurs. En format dit Standard, le Rifter mesure 4,40 m, avec 16 cm d’empattement. Le coffre offre une capacité de 775 litres sous tablette, et 3 500 litres avec les sièges abaissés. En version Long, le véhicule toise les 4,75 m, avec 19 cm d’empattement. Le coffre engloutit 1 050 litres sous tablette, et 4 000 litres avec les sièges pliés. Dans les deux cas, les configurations 5 à 7 places seront proposées.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos