Le chiffre d’affaires du groupe Renault chute de 6 % au troisième trimestre

Publié le par

Malgré une hausse de 8,6 % de ses immatriculations en Europe, le groupe Renault paye cash la mise en place de la nouvelle norme WLTP en enregistrant un fort recul de - 6 % de son chiffre d’affaires du troisième trimestre 2018. Il lui faudra désormais écouler l’ensemble de ses volumes tactiques au dernier trimestre pour renouer avec la croissance.

Le chiffre d'affaires du groupe Renault chute de 6 % au troisième trimestre

Les immatriculations tactiques réalisées en Europe dans le cadre de la mise en place de la nouvelle norme d’homologation WLTP et les mauvais résultats commerciaux sur les régions Afrique Moyen-Orient Inde (- 24,4 %) et Eurasie (- 5,6 %) expliquent la forte baisse du chiffre d’affaires enregistrée par le groupe Renault au cours du troisième trimestre 2018.

En effet, le constructeur a réalisé un chiffre d’affaires de 11 484 millions d’euros sur le trimestre, soit un recul de 6 %. À taux de change et périmètre constants, la baisse aurait été de 1,4 %.

Progression des immatriculations et recul du chiffre d’affaires

Malgré ce mauvais résultat en termes de chiffre d’affaires, les immatriculations mondiales (véhicules particuliers + véhicules utilitaires) du groupe Renault (y compris Jinbei et Huasong depuis le 1er janvier 2018) ont enregistré une hausse de 2,9 % sur le troisième trimestre, dans un marché mondial qui baisse de 2,4 %. Sa part de marché augmente de 0,2 point par rapport à 2017 à 4 %. Un décalage que l’on peut expliquer l’effet WLTP en Europe à travers un grand nombre d’immatriculations de véhicules non encore vendus par le réseau.

Le poids des volumes tactiques en Europe

En effet, en Europe, les immatriculations du groupe sont en hausse de 8,6 % sur un marché qui progresse de 0,8 %, principalement grâce au succès des modèles du segment B (Clio, Captur) et du segment C (Mégane et nouveau Duster). Concernant les véhicules électriques, la Zoe a enregistré des volumes en augmentation de 7 % et la Kangoo Z.E. double ses ventes. Bien évidemment, un grand nombre de ces immatriculations correspond à un stockage des véhicules réalisé avant le 1er septembre 2018 dans le cadre de la mise en place de la norme WLTP.

Contre-performance du groupe hors d’Europe

Hors d’Europe, le groupe enregistre des immatriculations en baisse de 2 % en intégrant Jinbei et Huasong (- 10,4 % hors Jinbei et Huasong). En Amérique, les immatriculations du groupe sont en hausse de 0,2 % en dépit de la chute du marché argentin (- 24,9 %). En Asie-Pacifique, la hausse est de 72 % en intégrant les marques Jinbei et Huasong (- 14,8 % à périmètre équivalent 2017).

Le groupe fait face à un ralentissement de ses immatriculations sur les régions Afrique Moyen-Orient Inde (- 24,4 %) et Eurasie (- 5,6 %). La région Afrique Moyen-Orient Inde est principalement impactée par la baisse en Inde de 34,7 % et en Iran où l’activité est mise en veille. En Eurasie, le volume de ventes continue d’augmenter en Russie (+ 5 %), mais la Turquie voit ses volumes baisser de 52,5 % sur un marché qui décroît de 51,3 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos