Le chiffre d’affaires du groupe Vulcain a progressé de 10,2 % en 2017

Publié le par

Lors de la 18e édition de sa réunion transparence Banque de France, le groupe Vulcain a passé en revue les résultats de l’année 2017. L’opérateur multimarque mise notamment sur le VO pour accroître son chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires du groupe Vulcain a progressé de 10,2 % en 2017

Pour la dix-huitième fois consécutive, le groupe Vulcain a organisé à Lyon sa traditionnelle réunion transparence Banque de France au cours de laquelle il révèle à ses partenaires l’ensemble de ses résultats et évoque l’actualité de ses activités. L’année 2017 s’est donc terminée par un bilan positif pour Vulcain. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 293 millions d’euros (en hausse de 10,2 % par rapport à 2016) pour une rentabilité de 0,48 % après impôts. L’ensemble représente aujourd’hui 530 collaborateurs sur 23 sites répartis entre l’île-de-France et la région Auvergne Rhône-Alpes. Au global, le groupe, qui représente 16 marques, a commercialisé 16 400 véhicules neufs et d’occasion en 2017. En matière de vente, les plus gros volumes ont été réalisés sous les logos Opel, Citroën-DS et Kia. Il convient de préciser que Vulcain va diversifier prochainement ses activités en posant un premier pied dans la distribution de motos avec la marque Honda.

Le cap des 18 000 véhicules en 2018

En 2018, le groupe Vulcain ambitionne de livrer 11 575 véhicules neufs (dont 3 400 Opel, 2 400 Citroën et DS, et 1 850 Kia), ainsi que 4 300 VO à particuliers et 2 900 VO à marchands. Toute cette dynamique est le fruit d’un tableau de bord financier validé par les experts de la Banque de France. Lors de cette réunion, ils ont mis en avant certains points. Ils ont notamment noté que l’évolution des charges externes est en baisse relative et que les charges de personnel absorbent une part moins importante de la valeur ajoutée globale. Par ailleurs, les concessions du distributeur ont environ un mois de stock de véhicules à financer, d’où un besoin de fonds de roulement qui reste contrôlé. La marge commerciale moyenne des établissements du groupe est maîtrisée et varie entre 9,4 % et 14,6 %. Ils ont en revanche souligné une petite faiblesse de production de services dans les concessions et points satellites. Les experts de la Banque de France ont également précisé que le taux de profit sur chiffre d’affaires après impôts sur les sociétés est de 0,48 %, soit de 1,399 million d’euros. La trésorerie du groupe s’est stabilisée en 2017. Son taux de marge brute d’exploitation est toujours bon et son ratio de fonds propres sur total bilan est positif, bien qu’en léger recul. Enfin, son endettement financier reste correct au regard des récentes opérations de croissance externe.
Selon les experts de la Banque de France, le groupe de distribution automobile Vulcain a poursuivi sa croissance dans le respect d’un plan de marche programmé, tout en musclant son organisation via l’acquisition de nouveaux sites, l’avènement d’une plaque PR, ou encore la cession de l’affaire parisienne Volkswagen Axone auto (représentant Volkswagen dans le 13e arrondissement et rachetée par le constructeur). L’opérateur multimarque mise notamment sur le VO et la montée en puissance de ses outils numériques pour accroître son chiffre d’affaires.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos