Le confinement profite à l’application après-vente de Citroën

Publié le par

Lancé en janvier 2019, Videocheck est aujourd’hui déployée dans 30 pays et 3 000 points de vente Citroën. D’autres territoires devraient prochainement rejoindre le réseau.

© Citroën
© Citroën

Alors que les showrooms sont fermés depuis le 30 octobre, concessionnaires et constructeurs accompagnent leurs clients par le biais du digital. Tchat en ligne, rendez-vous en visio ou encore vidéos sur les réseaux sociaux, tous les outils sont utilisés en attendant de pouvoir retrouver le chemin des concessions. « La digitalisation permet la mise en place de nouvelles stratégies pour répondre aux demandes des clients », confirme ainsi Citroën, qui surfe sur l’inactivité des points physiques pour promouvoir sa solution digitale dédiée aux travaux complémentaires en atelier. Baptisée Videocheck, l’application permet de réaliser des vidéos des véhicules à destination de leur propriétaire. Outre la transparence que promet la marque envers ses clients, Videocheck représente un gain de temps pour ces derniers qui n’ont plus besoin de se déplacer pour valider les travaux additionnels sur leur voiture. La relation entre les deux parties est fluidifiée et facilité. Selon les informations fournies par Citroën, 94 % des clients sont satisfaits de ce service et 60 % des travaux complémentaires sont validés par les clients. Fort du succès de l’application, le constructeur prévoit de la déployer prochainement sur d’autres territoires. À ce jour, elle est utilisée dans 3 000 points de vente répartis dans 30 pays.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos