Le connecteur OBD est sauvé

Publié le par

La Feda vient d’annoncer le maintien du connecteur OBD à bord des futurs modèles de véhicules ainsi que l’accès aux informations techniques.

Le connecteur OBD est sauvé

Le danger était réel et le couperet n’est pas passé loin. Le projet de règlement 2016/31 sur l’homologation des véhicules à moteur ne mentionnait plus la présence de la prise OBD sur les futurs modèles de véhicules. Cette éventualité mettait fin à toute possibilité pour la réparation indépendante d’accéder directement aux données du véhicule pour en effectuer l’entretien ou la réparation. La Feda s’était immédiatement emparé du problème avec la FIGIEFA afin d’interpeller les différentes institutions françaises et européennes sur le sujet. Après réunion du Trilogue (Commission, Parlement et Conseil de l’Union européenne), le connecteur OBD a bien fait son retour dans le projet ainsi que l’accès aux informations techniques. Le 7 décembre, un accord a donc été trouvé autour de la définition claire et détaillée de la prise OBD ainsi que sur son ouverture directe aux opérateurs indépendants. L’accord prévoit également que la lecture des données doit être possible pendant que le véhicule est en mouvement, ce qui n’était plus le cas dans le projet de départ. De plus, les informations concernant l’entretien et la réparation (RMI) devront être accessibles avec des outils informatiques et des logiciels communément utilisés afin d’éviter toute complexification plus ou moins involontaire de la part des constructeurs. Si ces décisions assurent un avenir plus serein à toute la filière indépendante, leur confirmation sera soumise à l’approbation formelle du Parlement européen et du Conseil. Le règlement deviendra alors directement applicable dans tous les États membres de l’Union et obligatoire à partir du 1er septembre 2020.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos