Le développement de la mobilité verte en France

Publié le par

Publi-advertising
Le développement de la mobilité verte en France

Que vous utilisiez les transports en commun, votre vélo ou encore votre voiture, la mobilité fait partie de votre quotidien. Néanmoins, les enjeux environnementaux ont amené le pays à développer la mobilité verte. Elle se définit par une politique d’aménagement du territoire en faveur de transports plus respectueux de l’environnement. Mais qu’est-ce que cela implique ?

Zoom sur les transports en commun

Elle influe en premier lieu les transports en commun qui sont responsables chaque année de près de 35% des émissions de CO2. Pour cela, des innovations ont été apportées, comme les bus électriques par exemple. Des campagnes de sensibilisation vous encouragent également à prendre les transports afin de désengorger les routes et donc d’influencer la diminution de la pollution.

Les métropoles comme les villes de moindre taille mettent également à la disposition des usagers, des vélos en libre service. Certaines entreprises favorisent elles aussi cette démarche en offrant une prime aux utilisateurs des deux roues. Ce sont donc des modes de transport traditionnels mais remis au “goût du jour”, qui ouvrent la voie à une mobilité verte.

Le boom des voitures électriques

C’est l’une des tendances du moment, et pour cause ! En plus de réduire les nuisances sonores, la voiture électrique participe également à la protection de l’environnement. Ce type d’automobile a toutefois un prix élevé, en moyenne 50% de plus que pour une voiture traditionnelle. Cependant, pour favoriser ce mouvement vers l’électromobilité, les collectivités ont mis en place des subventions à l’achat d’un véhicule électrique.

Les entreprises participent également à ce développement : pour 26% d’entre elles (dont 56% au sein des grandes entreprises), il a été décidé d’introduire des voitures électriques dans leur flotte au cours des trois prochaines années. Les loueurs de voitures proposent aussi des véhicules utilisant des énergies alternatives, et suivent donc le pas.

La mobilité partagée : autopartage et covoiturage

L’autopartage est le fait qu’une voiture possédée par une entreprise, une collectivité ou un particulier soit utilisée par une autre personne en ayant le besoin. Ce concept se développe de plus en plus dans les grandes villes et les services de voitures électriques se multiplient.

Il a été remarqué que l’autopartage en boucle (récupérer et déposer le véhicule au même point de stationnement) est le plus courant. Aussi, il existe également l’autopartage entre particulier, grâce à des applications qui vous permettent d’emprunter pendant quelques heures ou quelques jours la voiture de quelqu’un d’autre. Le véhicule ne sera pas forcément électrique, mais cela participe tout de même à réduire les émissions de CO2.

Le covoiturage quant à lui correspond à l’usage par plusieurs personnes d’un même véhicule lors d’un trajet commun. Il est lui aussi mis en avant par les entreprises par des bonus. Certaines d’entre elles vous aident également à trouver vos compagnons de route en facilitant les échanges entre employés par des plateformes dédiées ou des tableaux d’affichage. La région Île-de-France à elle aussi mise en place des subventions pour les utilisateurs du covoiturage.

Vélo, transports en commun, véhicule électrique, autopartage, covoiturage : vous avez donc le choix pour vous aussi, prendre part à la lutte pour le respect de l’environnement et réduire les émissions de gaz nocifs. La mobilité verte est un engagement pour tous et par tous qu’il faut prendre en compte et inclure dans notre routine quotidienne.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos