Le diesel reprend la tête des ventes en juin

Publié le par

Selon les données de AAA Data, le diesel a repris l’avantage dans les ventes de véhicules neufs au mois de juin, avec 49 % des immatriculations.

Le diesel reprend la tête des ventes en juin

Essence et diesel se retrouvent au coude à coude sur le marché français du véhicule neuf selon les données de AAA Data. Après plus de dix ans d’un règne sans partage, le gazole a repris une position plus rationnelle dans les ventes de voitures particulières neuves. Le couple français-diesel serait-il au bord du divorce ? Longtemps favorisé par une politique fiscale très avantageuse, le gazole n’est plus en odeur de sainteté. Les taxes devraient remonter et les grandes villes se montrent de plus en plus hostiles à cette motorisation.

Moins de diesel dans l’absolu

En ce mois de juin, le diesel a connu un sursaut, avec 49 % des ventes VN, contre 47 % pour l’essence, 3 % pour l’hybride et 1 % pour l’électrique. Face à ces résultats, force est de constater que la révolution du Volt n’est pas encore en marche. Quelques automobilistes ont peut-être pris conscience que le mazout n’était pas le meilleur choix pour effectuer 12 000 km par an, essentiellement en ville… Des conditions idéales pour empoisonner soigneusement pompes et injecteurs haute pression. Depuis le début de l’année, essence et diesel se retrouvent à des niveaux comparables, loin devant les énergies alternatives. Cependant, le gazole reste en retrait par rapport à juin 2016, puisque ce carburant est en baisse de 7 %, alors que l’essence augmente de 9 % et que l’hybride bondit de 68 %. Le maintien du diesel est surtout dû à la clientèle des professionnels, dont les achats restent largement orientés vers le gazole (77 %), loin devant l’essence (19 %), l’hybride (3 %) et l’électrique (2 %).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche