Le grammage moyen en CO2 des VPN sous la barre des 95 g/km en novembre

Publié le par

Selon les valeurs compilées par AAA Data, le grammage moyen en CO2 des VPN vendus en France en novembre 2020 s’établit à 93 g/km, un niveau historiquement bas. La tendance se vérifie au cumul des onze premiers mois de l’année (97,6 g/km). Un indicateur positif à mettre en perspective avec le vieillissement du parc et les performances du marché VO.

© DR / Renault
© DR / Renault

Selon les dernières valeurs relevées par AAA Data, le grammage moyen en CO2 des VPN immatriculés en France en novembre a atteint le niveau historiquement bas de 93 g/km. Un gain de 2,5 g/km par rapport à octobre 2020 et de plus de 17 g/km par rapport à novembre 2019. Naturellement, cette avancée s’explique par la percée des véhicules électrifiés dans le volume de ventes global, sous l’aiguillon du législateur.

Ainsi, en novembre 2020, les véhicules hybrides (HEV) ont représenté 11,6 % des immatriculations, à 14 500 unités (+ 55,5 %). Les hybrides rechargeables (PHEV) continuent leur progression à trois chiffres (+ 285 %), tandis que les véhicules 100 % électriques (BEV) maintiennent une progression soutenue (+ 26,3 %). Sur ce mois, les véhicules électrifiés pèsent 20 % des immatriculations de VN en France, derrière le diesel (31,1 %) et l’essence (47,9 %).

Depuis le début de l’année 2020, le grammage moyen en CO2 des VPN est de 97,6 g/km en France, en nette progression par rapport à 2019. Dans une approche globale, cette valeur doit être mise en perspective avec ce qu’on constate sur le marché du VO et avec le vieillissement régulier du parc. De quoi différer satisfecit et réjouissances en tout genre.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos