Le groupe Bernard se développe avec Citroën

Publié le par

Le second distributeur de France est en passe d’acquérir les succursales Citroën de Reims (2 sites) et de Charleville Mézières (1 site).

Le groupe Bernard se développe avec Citroën

En rachetant les trois sites chevronnés qui vont enrichir son organisation, le groupe piloté par Jean-Patrice Bernard renoue avec une dynamique de croissance externe qui a fait sa réputation. Concrètement, l’opérateur est en train de racheter les points de ventes et de services de la succursale Citroën de Reims, ainsi que celui de la succursale de la marque qui est basé à Charleville Mézières. Ces reprises vont faire passer de 4 à 7 le nombre de ses implantations sous le signe du double chevron. De même que son engagement pour la marque mobilisera à terme 270 personnes, pour un chiffre d’affaires porté à hauteur de 130 millions d’euros et pour un potentiel de ventes de 5 000 véhicules neufs, comme de 4 000 voitures d’occasion. Simultanément, il note que l’acquisition de Charleville Mézières et la construction d’une toute nouvelle concession à Reims vont impliquer pour le groupe un investissement de plus de huit millions d’euros. De plus, cette opération devrait lui permettre d’étendre son territoire d’intervention en Champagne-Ardenne, alors qu’il était jusqu’ici concentré sur les régions Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté. Cette extension suit l’axe d’évolution géographique défini avec son actionnaire Alcopa.
L’actuel Directeur de Citroën Reims, Etienne Copinet, très implanté localement, véritable artisan ces dernières années du développement et de la performance de cette succursale, se verra confier la direction du pôle Citroën Champagne-Ardenne du distributeur. Et cela, sous la responsabilité du directeur de cette marque au sein du groupe : Didier Lallement.

Rappels

Au terme de l’année 2013, le groupe Bernard avait immatriculé 27 580 voitures neuves ainsi que 1 950 véhicules industriels (soit un total de 29 530 V.P./V.I.), et commercialisé 24 500 modèles d’occasion (dont 1 200 V.I.). Le tout, sous les couleurs de Citroën (4 sites), Dacia (17 sites),
Infiniti (1 site), Peugeot (11 sites) et Renault (18 sites)… Sans oublier non plus ses 23 points d’activité Renault Trucks. Dans le même temps, il avait réalisé un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros, via la mobilisation de 1 971 collaborateurs.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos