Le groupe DBF ouvre son Terminal Audi à Bordeaux.

Publié le par

Le groupe DBF ouvre son Terminal Audi à Bordeaux.

Le groupe DBF ouvre son premier Terminal Audi à Merignac près de Bordeaux (33) et accélère ainsi son développement dans la région.

A quelques encablures de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, le nouveau Terminal Audi du groupe DBF porte bien son nom puisqu’il se situe sur un terrain propriété de l’aéroport ! Au 34, avenue Roland Garros à Mérignac, le Terminal Audi de Bordeaux, où près de 25 personnes travaillent, offre une superficie construite totale de 3.100 m² et l’investissement réalisé par le groupe DBF Automobiles atteint 4,3 millions d’euros.

En investissant dans ce lieu stratégique, en plein développement, de l’agglomération bordelaise, Cyril Bécheau La Fonta co-dirigeant de Désarmeaux-Bécheau La Fonta (DBF) souhaite faire progresser encore sa pénétration de 2,86% dans la région avec Audi, devant ses concurrents Mercedes et BMW. A l’ancien emplacement d’un bois, sur un terrain de 16900 m2, le Terminal flambant neuf et visible depuis la sortie de l’aéroport occupe un axe stratégique pour cette région. « Nous avons entamé des discussions avec l’aéroport de Mérignac propriétaire du terrain dès 2008-2009 », rappelle Cyril Bécheau La Fonta. « Afin de préserver l’environnement, nous nous sommes engagés à conserver 5000 m2 d’espaces verts et à replanter 140 chênes rapidement ». Au niveau de ses objectifs, le dirigeant souhaite commercialiser 1150 VN sur ce site en 2013 et franchir la barre des 1400 unités à l’horizon 2015.

Une entreprise à taille humaine

Représentant deux marques, Volkswagen et Audi, le groupe DBF est présent sur trois villes principales, Bordeaux avec trois sites Audi, Toulouse (31) avec trois sites Volkswagen et un site Audi et enfin, trois sites VW à Montpellier (34). Pour rappel, le groupe DBF a réalisé un chiffre d’affaires de 220 millions d’euros en 2012, en progression de 5% par rapport à l’année passée pour un total de 5814 VN et 5289 VO commercialisés. Ce groupe est né du rachat du britannique Inchcape de Bordeaux, Toulouse et Montpellier et de Capitole Automobiles du groupe Boussac à travers deux LBO successifs menés par les deux co-dirigeants et associés, Cyril Bécheau La Fonta et François Désarmeaux. Même s’il reste discret sur sa rentabilité, le patron bordelais rappelle que son entreprise « a réduit son endettement 60 à 50% lors de son second endettement » et que « l’ADN du groupe, c’est la qualité. Nous misons beaucoup sur les hommes, pour cela nous favorisons l’alternance pour faire venir des jeunes dans nos points de vente ». Et d’ajouter : « Même si le groupe a grandi vite, nous souhaitons que chaque plaque conserve son autonomie à travers chacun de ses directeurs et que les 360 collaborateurs de l’entreprise travaillent en confiance. C’est un groupe à taille humaine où nous essayons désormais d’insuffler une culture d’entreprise via la création d’un comité de direction. »

Développer Internet et les réseaux sociaux
Côté évolution, outre le renforcement de cette culture d’entreprise, Cyril Bécheau La Fonta explique que la mise en place récente d’une base de données CRM commune au groupe devrait lui permettre, dans les mois à venir, de développer de nouveaux outils Web et autres réseaux sociaux. « Nous ne sommes pas encore dans le rythme à ce niveau-là mais il était primordial pour nous de bâtir d’abord cette base de données de relations clientèle. C’est une première étape indispensable qui va nous permettre le déploiement de sites Web et de réseaux sociaux en 2013-2014. »

- 1.200 véhicules neufs vendus par an
- 580 m² de hall d’exposition pour présenter 17 véhicules neufs
- 815 m² d’atelier mécanique
- 400 m² dédiés au service pièces détachées et accessoires
- près de 3.100 m² couverts
- 15 personnes à l’après-vente
- 4 vendeurs véhicules neufs
- 3 vendeurs véhicules d’occasion

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos