Le groupe Fabre poursuit sa croissance

Publié le par

C’est dans le nouveau village automobile de Rodez (où vont notamment se développer des affaires sous les couleurs de PSA et de Mercedes) que le groupe Fabre vient d’ouvrir un point de vente et de services arborant les sigles de Ford, de Volvo et de Land Rover. Basé aux abords de la rocade qui dessert l’agglomération, cet établissement occupe 2 700 m2 couverts sur un terrain de 10 000 m2. Résultat : il peut encore se développer si besoin se fait sentir. Mobilisant 30 salariés, ce site devrait immatriculer 700 VN et 700 VO par an. Il prend ainsi la suite d’une représentation locale des marques citées que J. Fabre assurait jusqu’alors via des infrastructures exploitées en location et insuffisamment modernes à ses yeux. D’où la fondation de la nouvelle entité qui a nécessité un investissement de deux millions d’euros. Cette somme a notamment permis de doter cette affaire d’un atelier développé avec des outillages spécifiques, d’une carrosserie rapide, et d’un service rapide intégré.
Reste que cette ouverture n’est que le dernier épisode de la croissance externe d’un holding en progression régulière. En effet, le groupe Fabre avait déjà changé sa donne en adoptant le carte Suzuki, puis en reprenant au mois d’octobre les concessions Renault et Nissan détenues par le groupe Guiot dans la zone nord du Tarn (dans les villes d’Albi, de Gaillac et de Lavaur). Des jokers qui vont lui permettre de doper son potentiel et d’atteindre via ses vingt sites le cap des 7 000 ventes de véhicules neufs et des 7 500 livraisons de VO à la fin 2008. Fort de ses 535 salariés, le groupe doit boucler l’exercice en cours en validant un chiffre d’affaires de 205 millions d’euros sur un territoire qui englobe le Cantal, l’Aveyron, le Tarn, la Lozère, et qui déborde sur le Lot et l’Hérault.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos