Le groupe Lesaffre passe à la vitesse supérieure

Publié le par

Jeune pousse dans le milieu de la distribution automobile, l’opérateur brille par son sens du développement et sa polyvalence. Entre croissance externe et création d’un pôle multiservices, l’année 2021 promet d’être dense.

© groupe Lesaffre
© groupe Lesaffre

Lesaffre. Voici un nom dont l’histoire ne manque pas d’ambitions. Le groupe doit son existence à son fondateur Denis Lesaffre. Originaire du nord de la France, ce passionné d’automobile a créé son garage en 1987 avant d’obtenir le statut d’agent réparateur des panneaux Audi, Volkswagen et Volkswagen Utilitaires à Faches-Thumesnil (59), aux portes de Lille. 2013 marque un tournant pour la petite entreprise puisqu’elle obtient le panneau de distribution de la marque Volkswagen Utilitaires. C’est alors le début de Lesaffre Utilitaires à Lesquin (59). Si la concession vendait à ses débuts 80 unités par an, le groupe a parcouru bien du chemin atteignant désormais les 320 unités annuelles pour un chiffre d’affaires estimé à dix millions d’euros. Beaucoup de clients ont notamment été séduits par l’achat de vans aménagés (également proposés à la location) depuis le début de la crise sanitaire.

Depuis 2015, Thomas Lesaffre et Alexis Blondiau se partagent à parts égales la direction de l’entreprise familiale. Si le premier a naturellement succédé à son père comme président, le second a intégré le groupe en 2010 afin d’y effectuer son contrat apprentissage en qualité de vendeur. Ses cinq années de travail consacrées aux ventes sociétés et utilitaires ont été couronnées de succès lorsque Denis Lesaffre lui a proposé de s’associer en tant que directeur général. « Il m’a laissé ma chance et je lui en suis très reconnaissant, souligne Alexis Blondiau. Avec Thomas, nous sommes très complémentaires et nous partageons la volonté de faire pérenniser le groupe ». Et contrairement aux idées préconçues, les deux hommes, âgés respectivement de 25 et 30 ans, revendiquent leur jeunesse comme une force dans le monde la distribution automobile. « Les constructeurs ont besoin de voir sur le long terme avec leurs réseaux de distribution. Avec cette crise, beaucoup de perspectives vont s’ouvrir », poursuit-il.

Une croissance externe nécessaire

Le long terme, c’est justement l’ambition à laquelle aspirent les deux hommes. Suite à la décision de Volkswagen de cesser les contrats d’agent distributeur à compter d’avril 2022 (37 agents sont concernés dans l’Hexagone), le binôme a décidé de rebondir. « À partir de cette date, nous ne pourrons plus vendre de voitures neuves, ce qui représente tout de même un volume avoisinant les 200 unités à Faches-Thumesnil, relate Alexis Blondiau. Il a fallu réfléchir à des solutions et la question d’une croissance externe s’est posée ». Le groupe Lesaffre a alors eu l’opportunité de racheter le garage Delattre, dont les affaires étaient installées à Saint-Omer et Audruicq (62). « C’était une véritable aubaine ! Outre les valeurs familiales que nous partageons, Yves Delattre possédait un panneau de distribution Volkswagen, ainsi que les mêmes panneaux de réparation qu’à Faches-Thumesnil, c’est-à-dire Audi et Volkswagen Utilitaires. Dorénavant, cela nous permet d’avoir un site de distribution à Saint-Omer ».

Suite à cette acquisition, une trentaine de collaborateurs ont intégré le groupe Lesaffre, portant leur nombre total à 80. Le Garage Delattre, rebaptisé Delattre Automobiles depuis le 4 janvier dernier, représente 300 véhicules neufs et 300 véhicules d’occasion pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 14 millions d’euros. L’opérateur atteint ainsi les 800 VN, 500 VO et 40 millions de chiffre d’affaires. « Il est nécessaire au groupe de grossir afin de représenter un volume intéressant auprès des marques. La barre des 1 000 VN est le premier palier que regardent les constructeurs dont nous souhaitons nous en rapprocher rapidement ».

Un pôle unique

Cette volonté de développement s’appuie également sur la création d’un site unique à Lesquin, qui regroupera toutes les activités. Le chantier, encore en construction, verra le jour en juin 2021. Sur un terrain de 13 000 m2 reposera une infrastructure de 3 000 m2 dont la répartition est la suivante : 1 500 m2 réservés à Lesaffre Utilitaires, 1 500 m2 dédiés à Lesaffre Carrosserie (toutes marques confondues) et dont un showroom de 100 m2 destiné à Lesaffre Performances. Créé en 2017, ce label est dédié à l’amélioration des performances des véhicules et à leur personnalisation (moteur et esthétique). L’activité a enregistré 500 000 euros de chiffres d’affaires l’année dernière, contre 60 000 euros lors de ses débuts. Ce nouveau projet, ainsi que les très bons résultats soldés lors de l’exercice précédent, témoignent du succès de la stratégie de diversification menée par le groupe. « Plus nous diversifions nos activités, plus nous augmentons notre visibilité. Sur la métropole lilloise, nous sommes un peu les Gaulois au milieu de l’Empire romain car nous sommes entourés de grands groupes automobiles. Aujourd’hui, nous sommes obligés de faire de la croissance, de nous diversifier car les marges se réduisent sur les VN et l’arrivée des modèles électriques est intéressante d’un point de vue écologique, mais cela complexifie l’activité après-vente dans la mesure où il n’y a plus autant d’entretien à faire ».

Pour appuyer cette nouvelle organisation, le groupe a décidé d’investir massivement dans la communication afin de dynamiser son arrivée chez Delattre Automobiles. Très attaché au groupe Volkswagen, le duo de dirigeants aimerait se développer avec d’autres de ses marques, notamment à Saint-Omer.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos