Le groupe Nomblot ouvre un showroom dans une galerie marchande

Publié le par

Le groupe Nomblot ouvre un showroom dans une galerie marchande

L’idée fait son chemin. Après Virginie et Laurent Baire (Noisy Autos Services et garges Autos) qui ont ouvert, avec l’aide de kia Motors France, un showroom éphémère du 3 septembre 2011 au 30 juin dernier au centre commercial O’Parinor d’Aulnay-sous-Bois (93), le groupe Nomblot tente aussi l’expérience dans la nouvelle zone commerciale "les Portes de Bourgogne" à Sens (89). Intégré à la grande surface Auchan, le showroom a ouvert le 24 octobre.

D’une superficie de près de 300 m2, il permet au distributeur d’exposer six modèles. "Nous modifierons la vitrine tous les 15 jours avec des thématiques telles que les citadines, les modèles propres, etc. Pour le lancement, nous avons choisi le thème "208 et technologies" en présentant nos hybrides et aussi une RCZ de course", détaille Serge Nomblot, directeur général du groupe monomarque qui a vendu 6 747 VN et 5 333 VO sur ses 12 points de vente l’an dernier.

Le soutien de Peugeot

Ephémère, le showroom existe grâce à la conjugaison d’un loyer attractif (un bail de 8 mois a été négocié avec la direction de la galerie marchande en attendant l’installation d’une pharmacie) et le soutien financier de Peugeot. "A raison de 400 euros le m2 par an hors négociation, soit 80 000 euros de loyer, l’opération aurait été impossible autrement", confie Serge Nomblot qui emploie un vendeur et une hôtesse à plein temps sur ce site. "C’est une extension de notre concession située à 200 mètres du centre commercial. Cela occasionne donc des charges salariales supplémentaires. L’objet de ce test grandeur nature consiste à voir si nous touchons de nouveaux clients, si notre zone de chalandise s’agrandit", ajoute le distributeur.

La concession 2.0

En période difficile où la fréquentation des concessions décline, le groupe entend donc aller au devant des clients (Auchan table sur l’édition annuelle de 4 millions de tickets), sans pouvoir néanmoins effectuer de business plan. "J’ai passé une journée complète dans la galerie pour observer les visiteurs. Nous sommes en négociation avancée pour vendre une 3008 hybride à un client qui ne serait probablement jamais venu dans la concession", relate Serge Nomblot. Son établissement Peugeot sénonais commercialisera 500 VN et 350 VO cette année. " Nous travaillons également sur un écran tactile pour présenter l’ensemble de nos occasions et créer du trafic sur le site principal".

A priori, l’opération devrait payer. A O’Parinor, Virginie Baire a vendu 150 VN en plus des 500 unités écoulées dans ses sites traditionnels. "Il faut être à l’affût de ce type d’opportunité, mais cela doit rester des opérations éphémères", déclare-t-elle.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos