Le groupe PSA prépare la suspension de ses activités en Iran

Publié le par

Le groupe PSA prépare la suspension de ses activités en Iran

Suite au retrait américain de l’accord de Vienne (JCPOA) annoncé le 8 mai dernier, le groupe PSA a commencé le processus de suspension des activités de ses joint-ventures, afin de se conformer à la loi américaine d’ici le 6 août prochain.

« Avec le support du gouvernement français, le groupe PSA est en contact avec les autorités américaines pour envisager une dérogation », rappelle un communiqué du groupe. Une dérogation qui apparaît aujourd’hui comme très hypothétique.

Pour rappel, après la signature de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPOA) le 14 juillet 2015 et la levée des sanctions internationales contre l’Iran le 16 janvier 2016, le groupe PSA avait repris ses activités en Iran et signé des accords de joint-venture avec Iran Khodro le 21 juin 2016 et Saipa le 6 octobre 2016.

Même si les activités du groupe PSA en Iran représentent moins de 1 % de son chiffre d’affaires, ce qui ne modifie pas les orientations financières actuelles, cet éventuel retrait pourrait avoir un impact important au niveau des volumes. Rappelons que Peugeot a écoulé 443 000 véhicules en Iran en 2017.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos