Le groupe Renault a augmenté sa part de marché en France

Publié le par

Le groupe a porté sa position de marché à hauteur de 26,64 % et ses ventes ont progressé de 5,5 % au sein de l’Hexagone.

Le groupe Renault a augmenté sa part de marché en France

Dans un marché global français en quasi-stagnation (+ 0,5 %), avec 2 167 978 ventes de véhicules neufs en 2014, le groupe au losange a enregistré 577 625 immatriculations VP/VUL, soit une progression de 5,5 %. Renault a ainsi augmenté de 1,28 point sa part de marché au sein de l’Hexagone. Cette dernière est effectivement passée de 25,38 % (pour 2013) à 26,64 %. Dans le domaine des voitures particulières, ses ventes (456 125 unités) ont augmenté de 6,8 % pour une part de marché de 25,41 %, soit une progression de 1,54 %. Renault a en outre maintenu son leadership sur un marché des utilitaires légers avec 372 065 immatriculations (en augmentation de 1,3 %). Sur ce front, la firme de Billancourt a livré 121 200 Renault et Dacia. Son volume a ainsi augmenté de 0,8 % pour une part de marché de 32,57 %.

Deux marques en hausse

À elle seule cette fois, Renault a vendu en 2014, en France, 353 906 voitures neuves (dont près de 50 % à particuliers), soit un gain de 4,8 %. Le Losange a quasiment gagné un point de pénétration à 19,71 %. De son côté, Dacia a commercialisé 102 519 VN (+ 14,1 %) et a ainsi occupé 5,71 % de notre marché VP. Ces résultats montrent que les deux marques ont élargi le portefeuille de leurs livraisons, ainsi que leurs positions dans l’Hexagone.

Produits leaders

Ces scores sont à décoder en se souvenant que cinq des modèles de la firme de Billancourt sont positionnés dans le top 10 des automobiles les plus achetées en France : la Clio (qui reste de loin en tête du hit-parade de ces best-sellers), mais aussi les Captur, Scénic, Mégane et Sandero. De même, ses modèles occupent-ils les trois premières places des VUL les plus demandés. Enfin, les ventes de Zoe ont progressé de 8,3 % sur le marché des véhicules électrique. Ses immatriculations (6 000 unités) y ont représenté 56,5 % de cette catégorie.

Réseau impliqué

En évoquant, durant le Mondial de l’automobile, l’attractivité de l’offre générale ainsi déployée, le directeur de commerce France du groupe, Philippe Buros, saluait aussi le niveau d’implication du réseau français du groupe. Ce dernier devrait avoir dégagé une marge moyenne de rentabilité sur chiffre d’affaires hors taxes proche de 0,30 % en 2014. Par ailleurs, il poursuit le déploiement du programme des Renault Stores (près de 280 à 300 auraient été opérationnels à la fin décembre) et dispose de 135 Dacia Box.

2015

Concernant 2015, le directeur de commerce France du groupe évoque une consolidation des résultats obtenus… Il table notamment sur la réussite du C-Crossover qui va sortir à l’été sous le logo du losange, puis sur celle de la remplaçante de la Laguna attendue en fin d’année.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos