Le groupe Renault limite la casse au premier semestre

Publié le par

Le groupe Renault limite la casse au premier semestre avec un recul de 2,5 % de ses ventes globales (VP + VU). Un résultat obtenu sur un marché en baisse de 0,6 % (+ 0,2 % à nombre de jours ouvrés comparables).

Le groupe Renault limite la casse au premier semestre

Le marché du véhicule léger (VP + VU) au premier semestre est en baisse de 0,6 % mais redevient positif à nombre de jours ouvrés comparables (+ 0,2 %). Dans ce contexte, Renault affiche un recul de ses immatriculations de 2,5 %, pour une part de marché de 26,7 %. Sur le seul segment des ventes VP, les immatriculations du groupe baissent de 4,7 %, pour une part de marché de 25,7 %. Dans le domaine des utilitaires légers, le constructeur enregistre une hausse de 6,8 %, sur un marché en progression de 5,6 %.

La marque Renault en baisse

Pour la seule marque Renault, les ventes VP + VU reculent de 3,2 %. En VP, la baisse atteint 6,3 % alors que les utilitaires légers progressent de 6,5 %. Sur ce dernier segment, les Kangoo, Trafic et Master figurent parmi les têtes d’affiches du marché. En VP, la nouvelle Clio et la Twingo restylée viennent seulement d’arriver dans le réseau. Le crossover Captur se maintient tout en arrivant en fin de vie et les autres SUV de la marque ne trustent pas les premières places dans leur segment respectif. En électrique, la Zoe figure toujours au premier rang des ventes VP, tout comme le Kangoo Z.E. chez les utilitaires.

Dacia s’accroche

La marque Dacia souffre moins que Renault au premier semestre avec un recul de 1,3 % (VP+VU). Les immatriculations de véhicules particuliers ont davantage souffert, avec une baisse de 1,6 %. Au contraire, les utilitaires ont vu leurs ventes augmenter de 33,6 %, même si les volumes restent modestes avec 882 unités écoulées. La part de marché globale de la marque s’établit ainsi à 5,4 % mais elle s’élève à 6,6 % en VP et à seulement 0,3 % en VUL. Dacia reste cependant parmi les principales marques du marché puisqu’elle figure au cinquième rang et au quatrième pour les ventes VP à particuliers. La Sandero conserve d’ailleurs sa première place sur les seules ventes aux particuliers.

L’envol d’Alpine

Enfin, Alpine existe concrètement dans les statistiques de ventes avec un total de 1 733 exemplaires immatriculés en France sur le premier semestre. Un total modeste dans l’absolu mais qui permet pourtant à la marque de prendre la première place du segment des coupés.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos