Le groupe Volkswagen vise 18 % du marché français à l’horizon 2018

Publié le par

La firme allemande espère passer le seuil des 400 000 livraisons annuelles en France dès 2018.

Le groupe Volkswagen vise 18 % du marché français à l'horizon 2018

Alors qu’il a livré plus de neuf millions de véhicules neufs dans le monde (en s’appuyant sur la force productrice d’une centaine d’usines) et qu’il ne cesse de renforcer ses positions internationales, le groupe Volkswagen a également réalisé l’an dernier une année record au sein de l’Hexagone. Ses cinq marques ont en effet livré 279 529 voitures et utilitaires, pour une part de marché consolidée de 12,24 %. Sur le seul créneau des voitures neuves, cette dernière est de 13,87 %. Qui plus est, Volkswagen Group France espère parvenir à commercialiser annuellement quelque 400 000 modèles (dont 100 000 distribués auprès des entreprises) à partir de 2018 sur notre sol, et couvrir ainsi 18 % du marché VP tricolore.

15 % cette année

Volkswagen Group France vise aussi 15 % de son potentiel dès 2013. Cela, sur un marché toutes marques VP évalué à la baisse à raison de 1,8 million d’unités, en dépit d’un contexte socio-économique marqué du sceau de la crise. Pour atteindre cet objectif, Volkswagen Group France va lancer une trentaine de nouveautés au cours de l’exercice. Ils enrichiront ainsi une gamme qui devrait compter 250 modèles sous cinq ans.

Réseau

Pour continuer sa marche en avant, le groupe d’outre-Rhin mise sur la qualité et la performance de son réseau de distribution. Ce dernier est composé de près de 1 500 points de services principaux ou complémentaires (174 unités distribuent au moins deux de ses marques) assurant des activités de vente et d’après-vente. En 2012, les marges de rentabilité sur chiffre d’affaires HT sont restées positives (1,5 % pour Audi ; 1 % pour Volkswagen ; 0,2 % pour Skoda), alors que celle du réseau Seat était de – 0,5 %. Précisions utiles : le réseau de distribution a enregistré l’arrivée de 91 nouveaux sites en 2012 et le groupe compte en accueillir 250 supplémentaires à l’horizon 2018. Enfin, les investissements réalisés par les différents opérateurs ont atteint 80 millions d’euros l’an dernier.

De nombreux atouts

Côté marketing, tout en insistant sur la volonté de déployer une offre et une image de marque qualitative, l’importateur estime que sa différence se construit sur la base d’une politique d’offres de service après-vente concurrentielles. Son engagement sur le front du marketing est accompagné par les offres de crédit de sa filiale Volkswagen Bank. Côté produit, l’importateur espère que le lancement de la nouvelle Leon va booster les performances de Seat et que la Sociedad signera du même coup une part de marché voisine des 2 % en 2013, contre des objectifs de 1,3 % pour Skoda. Par ailleurs, avec la vente de la nouvelle Golf en année pleine, VW compte réaliser une part de marché de 8,5 %. Enfin, Audi s’est vu assigner la réalisation d’une part de marché inchangée par rapport à celle réalisée fin 2012…

Les concessions dans l’Hexagone

- Volkswagen : 378 ;
- Audi : 141 ;
- Seat : 169 ;
- Skoda : 145 ;
- VW Utilitaires : 164.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos