Le groupe Volkswagen France aurait transmis des chiffres de vente erronés

Publié le par

Le groupe Volkswagen France aurait transmis des chiffres de vente erronés

D’après une dépêche AFP du 30 juin 2017, le groupe Volkswagen aurait transmis « des chiffres de livraison de véhicules inexacts depuis 2010 », comme le rapporte le magazine allemand Spiegel.

800 000 véhicules depuis 2010

Une découverte des commissaires aux comptes de la filiale française qui serait à l’origine du départ de Jacques Rivoal, président du groupe Volkswagen. Les volumes concernés seraient de près de 800 000 véhicules de marque Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et VW Utilitaires qui ont été signalés par les responsables de Volkswagen France comme étant déjà livrés aux clients alors qu’ils n’étaient pas encore immatriculés, et certains n’ont même été immatriculés que plusieurs mois, voire années après avoir été signalés comme livrés, poursuit l’hebdomadaire allemand.

Le problème des ventes tactiques

Même si le décalage des ventes est avéré, il convient tout de même de rappeler que les ventes dites « tactiques », à travers un gonflement des ventes de véhicules de démonstration et de loueurs courte durée, concernent une majorité de constructeurs en France et en Europe. Ces ventes permettant de faire tourner les usines tout en conservant des parts de marché. Si l’information est confirmée, le groupe Volkswagen serait le premier touché par ce phénomène des ventes tactiques, lequel ne devrait pas rester isolé tant la pratique est admise depuis plusieurs années. À suivre.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos