Le groupe Vulcain joue la transparence

Publié le par

Le groupe Vulcain vient de réunir ses partenaires financiers dans le cadre du musée des Confluences, à Lyon, pour sa 16e réunion « Transparence 2016 ».

Le groupe Vulcain joue la transparence

Comme chaque année, le groupe de Jean-Pierre Rinaudo présente son bilan et ses perspectives d’avenir avec le concours de la Banque de France. Une année un peu particulière pour le dirigeant puisqu’il fête les 20 ans du groupe Vulcain et que les projets sont nombreux au cours des mois à venir.

Une année de croissance

Depuis la dernière réunion Transparence, les événements se sont succédé au sein du groupe. L’entreprise a repris plusieurs sites et en a réorganisé d’autres dans un contexte difficile, comme l’explique Vincent Girerd, directeur général de Vulcain. « Le marché a repris quelques couleurs, même si le gros des ventes est représenté par les sociétés et les loueurs ».

L’année 2015 s’est donc terminée sur un bilan positif pour Vulcain. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros (+ 7 % par rapport à 2014), a vendu 7 963 VN et 5 272 VO, tout en faisant progresser son chiffre d’affaires lié au financement (37 millions d’euros) et son volume de ventes de pièces de rechange (28,8 millions d’euros). Aujourd’hui, Vulcain représente dix marques en tant que distributeur et trois autres en tant que réparateur agréé. L’ensemble rassemble 452 collaborateurs sur 22 sites répartis entre l’Île-de-France, le Centre et la région Rhône-Alpes. En matière de ventes, Opel reste la première marque du groupe avec 2 751 commandes en 2015 (34 % des ventes), devant Citroën et DS avec 2 041 commandes (25 % des ventes) et Volvo avec 924 commandes (12 % des ventes).

Axone et Oppidum en retrait

Parmi les différentes filiales de Vulcain, certaines présentent des résultats plus timides que d’autres. La concession Axone Automobiles, installée dans le 13e arrondissement de Paris, reste l’un des points faibles du groupe. En effet, jusqu’à une date récente, près de 60 % des ventes de ce site étaient réalisées auprès des loueurs. « Même si le marché des loueurs représente 25 % des volumes globaux de ventes sur Paris, la part chez Axone était trop élevée car ces ventes ne sont pas les plus rentables », souligne Vincent Girerd. Aujourd’hui, l’objectif a été fixé à 45 % pour freiner cette spirale négative. « Nous avons identifié les problèmes. Les équipes en place ont envie d’avancer et nous avons le soutien de la marque Volkswagen », explique le directeur général.

En Auvergne, la concession Citroën et DS Oppidum Automobiles reste également en retrait malgré des résultats en hausse. « Ce n’est pas le point fort du groupe mais nous savons ce que nous devons améliorer. Les volumes sont un point de passage obligatoire. Nous devons atteindre la part de marché nationale en VP et VUL. L’établissement a été mis à la nouvelle image de marque mais nous allons entamer des travaux pour créer un DS Store dans le même showroom », poursuit-il.

Le challenge de la relation client

Pour accompagner le développement de ses points de vente, Vulcain a lancé un grand chantier dans le domaine de la relation client. Un dossier qui prend la forme d’un service marketing commun, d’un CRM normé multimarque et d’un centre d’appel intégré. Dans un premier temps, ce système sera partagé par trois filiales du groupe : Felix Faure Automobiles, Atlantic Automobiles et Lyon Elite Motors. Dès le quatrième trimestre 2016, ce centre débutera son activité par des campagnes de marketing, de fidélisation des clients et des opérations commerciales. Dans un deuxième temps, il intègrera les leads issus d’Internet et des différents constructeurs pour relancer ces prospects. Enfin, en cours d’année 2017, il pourra recevoir des appels de clients et gérer la prise de rendez-vous. Il s’agit d’un développement important pour le groupe, pour lequel « un centre d’appel est indispensable aujourd’hui », comme le souligne Vincent Girerd. Ce nouveau service devrait aider le groupe à atteindre des objectifs 2016 fixés à 8 400 VN pour 6 200 VO et un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos