Le groupe Vulcain se met en ordre de marche pour franchir la crise sanitaire

Publié le par

Le 23 septembre 2020 se tenait sa 20ème réunion annuelle « transparence » sur les résultats annuels du groupe Vulcain. Une fois n’est pas coutume en cette période de crise sanitaire, le distributeur a tenu sa conférence, depuis Lyon en digital sur la plateforme Zoom.

© Auto Infos
© Auto Infos

Le 23 septembre 2020, dans un contexte de crise sanitaire Covid-19, le groupe Vulcain a dressé le bilan de l’année 2019 tout en concentrant son discours sur les perspectives de rebond et l’adaptation nécessaire pour faire face dans les mois à venir.

« Trois mots pour résumer cette réunion : nécessaire, confiance et sérénité » a déclaré Jean-Pierre Rinaudo, président du groupe Vulcain en ouverture de cette conférence. « Il faut être agile et savoir évoluer rapidement pour s’adapter à la demande des clients et de nos constructeurs ».

Outre le bilan financier du groupe, le distributeur a tenu à rappeler les perspectives 2020 et la vie avec le Covid-19.

« Pendant cette crise, il faut avoir de la rigueur et de la capacité à se transformer ainsi que de la confiance dans notre personnel et nos partenaires », a rappelé Vincent Girerd directeur général du groupe.

Une belle année 2019

En 2019, le groupe qui emploie 620 collaborateurs a commercialisé 18 056 véhicules (VN/VO). Les volumes de vente de voitures ont AINSI progressé de +4,5% par rapport à 2018. Au niveau du financement, les volumes ont représenté 78 millions d’euros en 2019 contre 68 millions d’euros en 2018.

Sur un marché en 2020 à -30,7% à fin août, le groupe a rappelé l’évolution du comportement des français avec la location qui est privilégié par 38,2% des français. Les aides de l’Etat mises en place à la fin du confinement ont permis un rebond du marché. Globalement le marché français devrait se situer à -20% d’après le groupe. A noter que le contexte du mois de septembre n’est pas porteur avec un mois décevant y compris lors des portes ouvertes.

Un résultat net en forte progression en 2019

Le chiffre d’affaires du groupe est en évolution de +8,5% en 2019 avec une résultat net à 0,44% en forte progression depuis l’an passé (0,04%). Au niveau du consolidé, la plaque de pièces de rechange ACA (Alliance Centre Auvergne), qui avait eu un démarrage compliqué l’an passé, atteint une belle vitesse de croisière cette année.

« En termes balanciers, une attention doit être portée à la hausse des BFR qui a consommé de la trésorerie », analyse la Banque de France à la date d’arrêté du bilan.

« Nous sommes de plus en plus dans une discussion compliquée avec les constructeurs », ajoute Jean-Pierre Rinaudo. « L’an passé, nous avions trop de stock. Nous allons donc devoir les baisser encore sur un marché à la baisse en 2020 ».

L’impact du Covid

Face au choc de la crise sanitaire, le groupe Vulcain a essayé d’apporter « une réponse massive et efficace », note Vincent Girerd. « Nous sommes dans une phase de reconstruction même si l’environnement est chahuté au rythme des nouvelles annonces ». Et d’ajouter : "L’Etat ne peut pas faire tout. Il est indispensable de rétablir la confiance des ménages".

Des actions financières fortes

Optimisme et confiance sont les mots que l’on pourrait retenir de cette conférence pour le groupe Vulcain.
« Nous sommes toujours optimistes et confiants », admet Vincent Girerd. « Mais nous avons vécu de vraies périodes d’inquiétude. Nous nous sommes très vite mobilisés. Cela passait, tout d’abord, par la remise en route de nos ateliers pour répondre à l’urgence ».

Chômage partiel et PGE souscrit mais non utilisé

En terme d’exploitation, le groupe a eu recours au chômage partiel et a bénéficié de l’abandon de 6 mois de loyers. Le distributeur a, par ailleurs, obtenu un report des échéances des emprunts ainsi qu’un prêt PGE à hauteur de 7 millions d’euros. « Je reste réservé sur le PGE rappelle Jean-Pierre Rinaudo. « Nous avons regardé sereinement si l’entreprise était capable de rembourser, nous ne l’avons pas utilisé pour l’instant. Le remboursement devrait être fait en fin d’année 2020 ».

Le groupe a réduit ses frais généraux tout en rationalisant ses structures comme ce fut le cas avec le site de Vienne. Cela passe aussi par l’optimisation des coûts marketing et la renégociation de ses contrats fournisseurs.

-21% en livraison à fin août 2020

A fin août, le groupe est à -19% en termes de commandes et -21% en termes de livraison. Les livraisons VO sont à -14% et le CA financé à -15% avec 41 millions d’euros.

Le groupe prévoit un atterrissage en fin d’année 2020 à 16 050 unités soit -15% par rapport à l’année 2019 pour un chiffre d’affaires de 295 millions d’euros en baisse également de 15% pour un résultat net situé entre +0,15 et +0,30%.

Le groupe poursuit son développement

Au niveau de son réseau, le groupe n’en oublie pas pour autant la croissance. En juin 2020, une nouvelle concession Kia Annecy a été ouverte. A noter aussi l’acquisition de deux concessions Ford au groupe Magris. La marque Seat ayant été remplacée par Opel. L’un des faits marquants, c’est l’apport d’un contrat liant Ford à Trigano avec la commercialisation de 7000 châssis pour camping car.

Au niveau de l’évolution des ventes en mix énergie, le groupe doit réussir également son virage vers l’électrique. Ce qui suppose une adaptation au niveau des concessions à travers l’électrification de l’ensemble des sites, l’équipement des ateliers, le renforcement de la formation et de la sécurité, l’accompagnement des clients.

A noter aussi que le groupe compte accélérer son développement sur le digital avec le lancement de 33 nouveaux sites Internet en juin 2020 avec de la prise de rendez-vous et du Chat en ligne également. La vente en ligne d’accessoires est en test également. Le site Planet VO2 est stratégique également pour l’activité VO. Le centre d’appel devrait bénéficier d’une nouvelle orientation à partir d’une gestion de tous les leads entrants. Une prise en compte de l’importance des réseaux sociaux est également à l’étude.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos