Le groupe Vulcain se lance dans la vente de deux-roues

Publié le par

Le groupe Vulcain se lance dans la vente de deux-roues

« Dans un monde de la distribution automobile en mutation, nous devons nous adapter, être opportunistes et regarder comment nous pouvons nous diversifier. » C’est avec ces mots que Vincent Girerd, dirigeant du groupe Vulcain, a annoncé, lors de la 17e édition de la réunion Transparence, son intention de se lancer dans la vente de deux-roues à Lyon. Les négociations en cours devraient aboutir au lancement officiel de cette nouvelle activité dès le mois de juillet. « Nous croyons au développement du deux-roues dans un contexte de diversification des moyens de déplacement. Plus spécialement encore dans les grandes agglomérations, de plus en plus soumises aux restrictions de circulation. Nous pensons également que nous pouvons apporter à cette activité une certaine méthodologie empruntée au commerce des véhicules neufs et d’occasion », a expliqué le dirigeant. Cette diversification répond aussi à la nécessité de faire croître la rentabilité du groupe qui s’est établie en 2016 à 0,5 %, toutefois en hausse de près de 0,2 point par rapport à 2015 « Le groupe a fait de gros efforts pour réduire ses frais de structures », confirme Vincent Girerd.

Une remise à plat de l’activité de vente de véhicules d’occasion

Si les résultats du groupe en termes de ventes de véhicules neufs ont donné satisfaction avec 8 675 unités écoulées, les commercialisations de véhicules d’occasion n’ont pas atteint les objectifs fixés en 2015 avec 6 010 exemplaires vendus contre 6 200 attendus.
Le groupe a donc annoncé une remise à plat de son activité véhicule d’occasion qui pèse à elle seule 19 % de son chiffre d’affaires et 14 % de sa
rentabilité. « Devant la concurrence de plus en plus présente des start-up du digital et des nouveaux acteurs qui profitent des failles des constructeurs et de leur concessionnaires, l’urgence de réinventer l’activité de vente de véhicules d’occasion en revoyant les process s’impose. Nous devons changer nos habitudes pour récupérer une partie des 66 % de part de marché aux mains des particuliers  », a souligné Vincent Girerd.

Si aucun chantier ne sera lancé avant la conclusion de l’audit actuellement réalisé, le groupe a évoqué certaines pistes dont une offre pour les véhicules les plus anciens dans le contexte où les ventes des modèles d’occasion ont enregistré en 2016 une hausse 10 % pour représenter 16,6 % des transactions. Un marché concentré aux mains des particuliers puisque 80 % des transactions des véhicules d’occasion de plus de 96 mois ont été réalisées en C to C. « Nous réalisons que les modèles que nous vendons presque systématiquement à marchands ont une valeur jusqu’ici sous-estimée. Il y des parts de marché à grappiller du côté des particuliers, surtout du côté des VO qui ont plus de 4 ans. Certains groupes se sont attaqués à ces VO et sont satisfaits au niveau des marges dégagées », a estimé Vincent Girerd.

Le reportage complet sur le groupe Vulcain sera disponible dans le prochain numéro d’Auto Infos.

Le groupe Vulcain en chiffres (2016)

  • 10 marques distribuées
  • 3 marques réparateur agréé
  • 22 sites
  • 8 675 véhicules neufs vendus (+ 10 % par rapport à 2015, + 40 % par rapport à 2013)
  • 6 010 véhicules d’occasion écoulés
  • 126 900 heures atelier vendues
  • 31 millions de chiffre d’affaires pièces de rechange
  • 55 millions d’euros de chiffre d’affaires financement (+ 49 % par rapport à 2015)
  • 260 millions d’euros de chiffre d’affaires (+ 15 % par rapport à 2015)
  • 1,3 million d’euros de résultat consolidé avant impôts
  • 492 collaborateurs

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche