Le livret d’épargne Distingo trouve ses marques

Publié le par

Banque PSA Finance a réussi le lancement de son livret d’épargne et envisage de développer son offre. Zoom.

Le livret d'épargne Distingo trouve ses marques

Lancé le 5 mars sur le marché par Banque PSA Finance, et destiné exclusivement aux particuliers, le livret d’épargne Distingo connaît des débuts prometteurs. Accessible par souscription et via l’entité de banque en ligne PSA Banque (créée par la filiale de PSA pour couvrir cette activité), ce support a séduit 14 500 consommateurs en quatre mois. Et ces derniers y ont déposé un encours de 780 millions d’euros, selon le pointage effectué fin juin. Ce qui correspondrait à un versement moyen de 53 800 euros… Mais « aussi » (et sur la base d’un prix d’achat unitaire de 15 000 euros) à la valeur de 20,26 % des véhicules que la banque de PSA a financé dans notre pays au cours de la période considérée. Puisqu’elle estime que ses produits ont accompagné l’achat de 256 000 véhicules, dont 200 700 modèles neufs, dans ce laps de temps. Tandis qu’elle supportait le portage des 590 000 véhicules constituant Les stocks VN et VO des réseaux Citroën et Peugeot.
Pour mémoire, l’attrait du livret Distingo tient au fait qu’il permet à un souscripteur de profiter jusqu’au 24 juillet d’un taux de rémunération de 5,50 % garanti, compte tenu d’un taux annuel de base de 2,20 % dans une limite de dépôt de 75 000 euros.

Evolution

Pour la suite, il semble probable que ce support financier, mis en place en partenariat avec Arkea Banking Services (pout tout ce qui touche au Back office et aux prestations de services), génère un volume annuel de liquidité de 1 milliard d’euros. Ce montant (qui sera entièrement dédié au soutien de l’achat automobile) représenterait 5 % des 23 milliards d’euros d’encours déclarés par Banque PSA Finance. Une opportunité donc pour l’opérateur de moins faire appel au marché des capitaux de refinancement. Tout comme cherchent à le faire un nombre croissant de ses grands compétiteurs. Ces deniers développent de fait dans notre pays des produits d’épargne, au vu du succès que ceux-ci rencontrent sur d’autres marchés, tels que celui, particulièrement réactif et porteur de l’Allemagne.
Dans la foulée de la mise sur orbite de Distingo, Banque PSA Finance annonce d’ailleurs la création d’un compte de dépôt programmée pour 2014. Et ses dirigeants réfléchissent à l’opportunité de se positionner avec des produits de même type, dans d’autres territoires. Situés notamment de l’autre côté du Rhin ?

Rappel

Pour mémoire et de façon plus globale, la banque de PSA peut se satisfaire de son tableau d’activité établi fin 2012. A cette date, elle annonçait un encours de plus de 23 milliards d’euros (comme pré-cité), mais aussi un taux record d’affectation de ses produits sur les ventes V.N. et V.O. des distributeurs des réseaux du lion et du double chevron. Car ce ratio s’est ainsi établi à un niveau de 29,8 %. Tout comme il a progressé de deux points depuis la fin 2011. Parallèlement, elle avait financé l’an passé quelque 805 000 voitures et utilitaires. De même qu’elle a dégagé un produit net bancaire de plus d’un milliard d’euros. De quoi vouloir améliorer encore sa performance sur le front des produits d’épargne…

ATOUTS

Le choix du livret Distingo profite de quatre atouts.

1 L’offre actuelle est agrémentée jusqu’au 24 juillet d’un taux de rémunération de 5,50 %, accompagné d’un taux annuel brut de base de 2,20 %

2 Un souscripteur ne paie aucun de frais, ni à l’ouverture, ni à la fermeture d’un compte. Et toutes les opérations de gestion courante qui s’y attachent sont réalisées sans frais.

3 Le capital et els intérêts de ce placement sont garantis.

4 L’épargne constituée reste disponible 24h/24 et 7J/7. Avec en prime, la possibilité d’effectuer des virements par Internet.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos