Le marché VI freine

Publié le par

Le marché VI freine

Faible de 15 713 immatriculations au premier quadrimestre 2012, le marché du poids lourd français baisse de 0,6 % par rapport aux quatre premiers mois de l’année 2011, avec un recul confirmé et accentué en mars et avril. En cause : essentiellement la chute du segment des porteurs (- 3,5 %) qui représente 55,2 % du marché camion dans l’Hexagone. « Ces résultats sont en ligne avec la prévision des constructeurs, annoncée en début d’année, d’un marché annuel de l’ordre de 45 000 unités », précise Jean-Noël Thénault, président de la branche VI de la Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle (CSIAM).

Boom de la vente de VU

Bonne tendance, en revanche, du côté du commerce de véhicules utilitaires neufs (3,5 à 5 tonnes) avec des immatriculations en hausse de 11 % sur la même période à 1 130 unités. Ce sont les fourgons qui tirent ce segment en triplant leur part de marché.

Top 5 des marques VI*

1) Renault (4 762 immatriculations, - 7,7 %) ;

2) Mercedes (2 536 immatriculations, + 13,9 %) ;

3) Volvo (2 048 immatriculations, - 2,6 %) ;

4) DAF (1 987 immatriculations, + 0,2 %) ;

5) MAN (1 690 immatriculations, + 39,2 %).

* [5]

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos