Le marché VN en chute libre en février

Publié le par

Le marché VN en chute libre en février

Avec des immatriculations (143 366 unités) en baisse de – 12,1 %, le marché national des voitures neuves a poursuivi sa décélération au mois de février. La baisse des ventes est plus soutenue du côté des marques françaises (– 13,6 %) que pour les importateurs (– 10,2 %). Dans le clan tricolore, c’est Citroën qui a le plus souffert avec des ventes minorées de – 22,2 %, contre des taux de – 10,8 % pour le groupe Renault et de – 9,1 % pour Peugeot. Il convient toutefois de préciser que Dacia, l’autre marque du groupe au losange, a gonflé son portefeuille de livraisons de + 37,3 % le mois dernier.

La majorité des marques étrangères ont été à la peine avec des pertes parfois impressionnantes ! C’est notamment le cas de Lancia (– 52,1 %), de Ford (– 33,4 %), de Chevrolet (– 30,7 %), de Seat (– 29,8 %), ou d’Alfa Romeo (– 27,9 %). La déprime ambiante touche également les constructeurs positionnés sur le segment des modèles premium, à l’image d’Infiniti (– 76,9 %), de Mercedes (– 8,5 %), de Land Rover (– 29,3 %), de Volvo (– 14,8 %) ou d’Audi (– 1,1 %).

Chez les Japonais, Toyota a, en revanche, dopé ses immatriculations de + 12,5 % et Lexus a fait de même avec un bond de + 30,6 %. Dans le même temps, Jaguar/Daimler s’est offert une progression de + 16,4 %. Côté constructeurs coréens, le couple Hyundai/Kia s’est adjugé une avancée de ventes de + 5 %. Le premier nommé a progressé de + 24,3 %, alors que le second affichait une perte de – 9,9 %. Enfin, le marché des utilitaires (29 878 immatriculations) a reculé de 11,8 % en février.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos