Le marché VO en forte baisse sur les huit premiers mois de l’année

Publié le par

L’été aura été difficile pour le marché des véhicules d’occasion. En août, il a enregistré une nouvelle baisse de - 6,4 % par rapport à la même période en 2017.

Le marché VO en forte baisse sur les huit premiers mois de l'année

Les mois se suivent et se ressemblent. En août, le marché du véhicule d’occasion a enregistré une nouvelle baisse de - 6,4 % par rapport à la même période en 2017. Au total, 412 652 véhicules ont été immatriculés en août. Depuis le début de l’année, 3 799 217 VO ont été immatriculés, soit un recul de – 1,7 %. Cette baisse historique, si l’on se réfère aux fortes progressions des années précédentes, impacte logiquement les marques françaises (- 3,8 %). Dans le même temps, les marques importées ont, elles, progressé de + 0,8 %. Ces dernières ont décroché une part de marché de 47,13 % sur cette période (en progression de deux points), alors que celle des marques françaises est retombée à 52,87 % contre 54,05 % l’an passé sur la même période.

Les marques françaises très impactées

Toujours en août, les marques françaises ont accusé une baisse de – 8,1 % pour une pénétration de 53,27 % par rapport aux marques étrangères. Toutes les marques françaises ont perdu du terrain : Citroën a enregistré un recul de - 7,9 %, DS a baissé de - 2,3 %, Peugeot et Renault ont enregistré un repli respectif de - 6,7 % et de - 9,5 %.

Légère progression des ventes des professionnels

Avec une part de marché de 8,89 %, les véhicules de moins d’un an ont légèrement progressé par rapport à l’an passé. Si la classe d’âge des véhicules âgés de 1 à 5 ans a reculé de plus d’un demi-point à 25,86 %, celle des plus de cinq ans est restée stable (65,25 %). La plupart des marques étrangères ont évolué positivement, à l’image de Dacia (+ 14,2 %), de Hyundai (+ 4,4 %), de Kia (+ 4,2 %), de Mini (+ 2,5 %), de Nissan (+ 2,3 %), de Skoda (+ 11 %), de Toyota (+ 2,7 %). On retiendra les évolutions à la baisse d’Opel (- 11,52 %), d’Alfa Romeo (- 10,92 %), de Ford (- 8,63 %), d’Audi (- 7,62 %), de Fiat (- 6,94 %), de BMW (- 6,13 %), de Suzuki (- 4,88 %), de Mercedes (- 4,52 %), de Seat (- 4,18 %), de Volkswagen (- 6,05 %) et de Volvo (- 0,62 %).

Le VUL d’occasion également en baisse

Les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion ont également baissé de – 7,5 % en août pour un total de 52 226 unités immatriculées. Les françaises et étrangères ont enregistré un recul respectif de – 7,6 et de – 7,4 %.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos