Le marché VO progresse très légèrement

Publié le par

Le marché VO progresse très légèrement

Avec 415 772 véhicules particuliers d’occasion immatriculés en août, le marché français des transactions de VO progresse de 0,5 % par rapport à la fin de l’été 2010. Un rebond néanmoins notable après deux mois de baisse supérieure à 5 % en juin et juillet derniers ! Pour autant, les ménages se sont majoritairement tournés vers des modèles à petit budget. Ainsi, le segment qui tire son épingle du jeu en volume et en croissance demeure celui des véhicules de plus de 5 ans (rebond de 2 % par rapport au mois d’août 2010 avec 272 569 transactions !). Soulignons le succès, dans cette catégorie, des modèles Citroën (+ 3 % avec 31 167 unités) et des « vieilles » Alfa Romeo (+ 16,9 % avec 2 255 ventes).

À l’inverse, les très jeunes occasions enregistrent une baisse de 2,1 % de leurs immatriculations avec seulement 30 131 unités écoulées. Pas de quoi, néanmoins, assombrir une dynamique recouvrée depuis janvier avec + 9,2 % de croissance par rapport aux huit premiers mois de 2010 et 308 599 immatriculations (en grande partie assumées par les professionnels). Les clients ont plébiscité les Mercedes de moins d’un an, notamment la Classe B (+ 8,3 % avec 597 immatriculations) et, une fois encore, les modèles faiblement kilométrés de la marque aux chevrons (+ 2,5 % avec près de 5 000 transactions dont quasiment 1 000 DS3 !). À l’inverse, les bébés du Losange sont boudés, à commencer par la Fluence (- 50 % avec 22 ventes).

+ 1,4 % sur les huit premiers mois

Enfin, les véhicules d’occasion dont l’âge se situe entre 1 et 5 ans, qui représentent 27,2 % du marché, sont en chute de 2,5 % le mois dernier. Comble du low-cost, Dacia continue à être une des rares marques à se distinguer sur ce segment avec des occasions particulièrement recherchées (+ 37,8 % et 1 020 transactions). Les marques françaises, qui pèsent 58,1 % des immatriculations de VPO, voient les ventes de leurs véhicules baisser sur la période considérée (en valeur absolue) de 0,8 %. La reprise de l’activité provient en fait des marques étrangères (+ 2,3 %). Ce sont les voitures d’occasion Mini qui signent la plus forte progression sur le même mois comparé (+ 12,8 % avec près de 3 000 transactions).

Au bilan des huit mois de l’année, le business se porte plutôt bien avec une croissance de 1,4 % et plus de 3,6 millions de ventes. Le top 5 des produits qui font les plus importants volumes reste stable : Renault Mégane/Scénic (283 375 unités) ; Renault Clio (282 126 unités) ; Peugeot 206 (132 886 unités) ; Volkswagen Golf (110 913 unités) et Renault Twingo (106 167 unités). Les véhicules utilitaires de seconde main voient aussi leurs transactions croître légèrement de 1,5 % avec 56 566 transactions, mais sont en retrait depuis janvier (- 1,9 % avec 533 636 ventes).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos