Le marché VO se stabilise enfin en septembre 2018

Publié le par

Le marché VO se stabilise enfin en septembre 2018

Les mois se succèdent et se ressemblent pour le marché du véhicule d’occasion français. Après une nouvelle baisse en août 2018 à hauteur de -6,4%, le mois de septembre 2018 une stabilité de –0,1% des immatriculations de véhicules d’occasion dans l’Hexagone, soit au total 460 095 unités immatriculées.

Un total qui porte à 4 259 312 véhicules d’occasion immatriculés sur les neuf premiers mois de l’année, soit un recul de –1,5% sur cette période de l’année par rapport à la même époque l’an passé. Une baisse historique de ce marché si l’on se réfère aux années de forte croissance passées. Rappelons que le marché VO subit, en effet, les incertitudes concernant les véhicules d’occasion diesel plus anciens et la mise en place de l’homologation WLTP qui vient perturber l’ensemble du marché sur la seconde partie de l’année.

Côté marques françaises, en septembre 2018 toujours, la pénétration globale s’élève à 54,52% contre 45,48% pour les marques étrangères.

Stabilité en septembre 2018

En septembre 2018, les marques françaises sont stables (-0,1%) tandis que les étrangères sont au même niveau ce mois-ci (-0,2%). Dans le détail, Citroën recule de -2,9% alors que DS est en progression (+1,2%) ainsi que Peugeot (+4,3%). A noter le recul de la marque Renault à hauteur de –2,3%.

Stabilité des ventes des professionnels

Avec une part de marché de 8,90% contre 8,89% le mois dernier, les véhicules de moins d’un an sont stables sur la période de septembre par rapport à l’an passé, un marché traditionnellement capté par les professionnels et qui est ainsi un bon indicateur de leur activité. A noter que la classe d’âge des véhicules âgés de 1 à 5 ans recule de plus d’un demi-point à 24,16% tandis que la classe d’âge des véhicules d’occasion de plus de cinq ans progresse mécaniquement.

Age des VO immatriculés (septembre 2018)

Moins d’1 an  : 8,90%
De 1 à 5 ans  : 24,16%
+ de 5 ans  : 66,94%

Parmi les marques étrangères, certaines marques s’en sortent mieux que d’autres sur cette période  : Alfa Romeo (-6,6%), Audi (-4,6%), BMW (+0,1%), Dacia (+15,7%), Fiat (-0,2%), Ford (-1,2%), Hyundai (+5,5%), Kia (+5,1%), Mercedes (+1,5%), MINI (+6,5%), Nissan (+8,8%), Opel (-9,4%), Skoda (+11,7%), Suzuki (+4,7%), Toyota (+4,2%), Volkswagen (-2,8%) et Volvo (+5,1%).

Le marché du VUL d’occasion en forte hausse

Les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion connaissent, en revanche, une forte hausse à hauteur de +13,3% pour un total de 72 307 unités immatriculées. Les françaises affichent une hausse de +13,3% tandis que les étrangères progressent également de +5,6%.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos