Le marché VO toujours en baisse

Publié le par

En août, le marché du véhicule d’occasion a enregistré 430 008 immatriculations, soit un repli de 11,2 % par rapport à août 2020. Dans le même temps, le marché VN a, lui aussi, chuté avec un total de 87 668 immatriculations. Il s’est ainsi vendu 4,9 occasions pour une neuve.

© Renault
© Renault

Depuis le début de l’année, le marché VO enregistre une hausse de 17,1 % par rapport à 2020 et de 5,4 % par rapport à 2019. Avec 430 008 immatriculations le mois dernier, le marché du véhicule d’occasion est cependant en recul de 11,2 % par rapport à août 2020. À titre comparatif, le marché connaît une légère augmentation de 2,2 % par rapport à août 2019.

De manière globale, les marques françaises accusent une perte à la fois en volume et en part de marché. Renault chute ainsi de 16,4 % en volume (- 5,9% en part de marché), Peugeot de 13,4 % (- 2,5 % en part de marché) et Citroën de 12,7 % (- 1,7 % en part de marché). Les marques allemandes évoluent, elles, à la hausse. La part de marché d’Audi, de BMW ou de Mercedes a respectivement progressé de 5,4 %, de 6,6 %, de + 4,7 %.

Hybrides et électriques en hausse

En ce qui concerne l’âge des occasions, le segment de jeunes VO recule nettement (- 43,2 % en volume), alors que les plus âgées sont en hausse (+ 2,6 % pour les 11 à 15 ans et + 6,6 % pour les plus de 16 ans). Entre les deux, le segment des 2-5 ans accuse une légère baisse de 2 % (en volume).

Enfin, côté motorisations, les diesel perdent 4,2 % de part de marché ce qui profite aux hybrides et aux électriques. L’essence, quant à elle, s’aligne avec la moyenne du marché avec une perte en volume de 11 % (0,3 % en part de marché).

« Malgré une offre en nette baisse et des prix qui s’envolent, le marché de l’occasion enregistre une relative bonne performance en ce mois d’août. Dans un contexte automobile très perturbé, l’année 2021 s’annonce excellente avec une belle progression par rapport à la période pré-Covid. Néanmoins, le risque d’un essoufflement du marché au quatrième trimestre existe, les stocks continuant de se réduire de semaine en semaine », précise Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos