Le marché VP/VU a chuté de 13,3 % en 2012

Publié le par

Le marché VP/VU a chuté de 13,3 % en 2012

Dans un contexte de crise, le marché français des voitures neuves a reculé de 13,9 % en 2012 et les ventes des constructeurs nationaux ont enregistré une baisse de – 19,4 %.

Si PSA et Renault ont décroché une part de marché de 52,56 % (en baisse de 3,56 % par rapport à 2011), les importateurs ont, eux, occupé 47,44 % du marché toutes marques tricolore et accru ainsi leur position de 3,62 points.

Dans le clan français, c’est Renault qui a le plus souffert avec une réduction des immatriculations de – 24,7 % (343 355 unités). Du côté des marques étrangères, les spécialistes du haut de gamme que sont Audi (+ 4,5 %), BMW (+ 3,8 %), Mercedes (+ 9,2 %), Lancia (+ 31,2 %) ou Land Rover (+ 80 %) ont continué de développer leurs scores.

De même, Toyota (+ 1 %) a fait légèrement mieux que le marché, pendant que Chevrolet enregistrait un score gagnant (+ 4,4 %). Hyundai et Kia, les deux constructeurs coréens ont, eux, fait bondir de 28,2 % leurs immatriculations (61 752 unités).

Dans le même temps, les ventes des firmes japonaises ont reflué de 3,98 %, pour part de marché ramenée à 9,22 %. Enfin, plusieurs opérateurs de premier rang ont, eux aussi, subi la dépression sectorielle. C’est le cas d’Alfa Romeo (– 36,4 %), de Seat (– 27,3 %), d’Opel (– 23,8 %), de Fiat (– 24 %), ou de Ford (– 19,8 %).

Côté utilitaires, les immatriculations (384 119 unités) de l’édition 2012 se sont compactées à raison de – 10,5 %. Résultat : le marché français VP/VUL (2 282 991 unités) a enregistré une baisse de – 13,3 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos