Le marché VP progresse de 2,5 % en janvier

Publié le par

Le marché des ventes de véhicules neufs a progressé de 2,5 % au mois de janvier, au bénéfice des marques françaises.

Le marché VP progresse de 2,5 % en janvier

Au mois de janvier 2018, les constructeurs ont immatriculé 156 851 voitures particulières neuves dans l’Hexagone. Une hausse de 2,5 % par rapport au mois de janvier 2017, à nombre de jours ouvrés identique et en données brutes. La hausse dans le domaine des utilitaires légers est plus prononcée, avec 5,8 % pour 32 718 immatriculations. La croissance pour l’ensemble des véhicules légers s’établit ainsi à 3 %, soit 189 569 immatriculations. Enfin, les véhicules industriels (plus de 5 tonnes) progressent de 11,5 % sur la même période, pour un total de 4 450 immatriculations.

Les constructeurs français tirent leur épingle du jeu

Au-delà de cette hausse globale sur le marché du véhicule particulier, les constructeurs français tirent leur épingle du jeu avec une progression de 11,7 %. Une croissance qui leur permet de représenter une part de marché de 59,25 %, soit 92 932 véhicules immatriculés en janvier. Un résultat qui intègre la marque Opel, désormais intégrée au groupe PSA. Ce dernier affiche d’ailleurs la meilleure augmentation avec 18,5 % pour l’ensemble de ses marques. Un résultat à mettre en grande partie au crédit de Peugeot, qui améliore ses immatriculations de 10,5 %, alors que Citroën avance de 2,7 % et que DS recule de 13,7 %. En effet, il est encore trop tôt pour sentir les effets du DS7 Crossback pour cette dernière. De son côté, le groupe Renault enregistre une hausse de 2,9 %, due essentiellement à Dacia puisque la marque améliore ses mises à la route de 14,3 % alors que Renault recule de 0,7 %.

Les constructeurs étrangers en recul

Face à cette avancée des groupes français, les constructeurs étrangers reculent globalement de 8,5 %, pour représenter une part de marché de 40,75 % (63 919 immatriculations). Cependant, cette tendance regroupe des disparités importantes selon les marques. La baisse la plus symbolique est celle du groupe VW, concentrée sur ses deux marques les plus emblématiques que sont Volkswagen (- 17,7 %) et Audi (- 28,3 %). Seules Seat (+ 4,4 %) et Skoda (+ 15 %) progressent au sein du groupe. Les autres firmes en baisse sont Nissan (- 7,9 %), Ford (- 2,6 %) et BMW Group (- 0,3 %). Au contraire, Daimler améliore ses résultats de 35,9 %, tout comme Hyundai (+ 12 % pour les deux marques du groupe), Volvo Cars (+ 9,5 %), FCA France (+ 9,4 %) et Toyota-Lexus (+ 6,9 %).

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos