Le marché automobile VP Français affiche encore un recul de 50% en mai 2020

Publié le par

© Lempereur
© Lempereur

Avec seulement 14 jours ouvrés possibles sur 18 jours possibles en tenant compte des nombreux jours fériés, le marché automobile des voitures particulières en France est en reprise depuis le 11 mai dernier mais peine à retrouver des volumes habituels. En effet, d’après les données fournies par AAA Data pour le CCFA, le marché français affiche un recul de 50,34% en mai 2020 par rapport à l’année précédente, avec deux jours ouvrés en moins. Au total 96 310 voitures particulières ont été immatriculées, un résultat bien insuffisant pour espérer parler de vraie reprise de l’activité.

30% de reprise d’activité

Par rapport au dernier mois de confinement, en avril 2020 qui avait enregusrré une dégringolade de 88,8%, on peut estimer que le marché français a gagné 30% d’activité sur le véhicule neuf depuis la reprise. Des données qui correspondent aux remontées des réseaux qui parlent d’une reprise assez molle depuis le 11 mai. Evidemment, on ne peut pas encore juger des effets du plan de relancer automobile qui débute au 1er juin 2020. Les deux prochains mois, juin et juillet, seront importants pour la filière dans un contexte de baisse des aides gouvernementales notamment au niveau du chômage partiel.

Les marques françaises en recul de 53,62%

L’analyse des données par marque n’a pas encore beaucoup de sens. En revanche, les marques françaises enregistrent en mai 2020 une baisse de 53,62% de leur volume pour une pénétration de 55,06% tandis que les marques étrangères sont Ennio baisse de -45,63% pour une part de marché de 44,94%.

-48,48% sur les cinq mois 2020

Sur les 5 premiers mois de 2020, avec 481 986 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 48,48% en données brutes (103 jours de Janvier à Mai 2020 et 104 jours de Janvier à Mai 2019).

Baisse de 32,85% pour le véhicule utilitaire

Avec 27 624 immatriculations au mois de Mai 2020, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 32,85%.
123 934 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en Mai 2020, soit une baisse de 47,28%. Avec 123 125 immatriculations de Janvier à Mai 2020, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 40,36%.
605 111 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une baisse de 47,01%.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos