Le marché automobile anglais chute de 5,7 % en 2017

Publié le par

Au total, 2,54 millions de véhicules ont été écoulés l’an passé au Royaume-Uni. L’Association britannique des constructeurs et des vendeurs d’automobiles (SMMT) s’attend à un nouveau recul en 2018.

Le marché automobile anglais chute de 5,7 % en 2017

D’après les données fournies par l’Association britannique des constructeurs et des vendeurs d’automobiles (SMMT), les ventes de voitures neuves ont baissé de 5,7 % en 2017 pour un total de 2 540 617 unités immatriculées. Une tendance à contre-courant des autres marchés européens qui enregistrent au contraire de fortes hausses sur leur marché respectif.

Le diesel chute de 17,1 %

Rappelons toutefois que le marché anglais avait connu plusieurs années de hausse interrompue dont un record historique, établi en 2016. Outre l’attentisme lié au Brexit et les incertitudes qui découlent de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, cette baisse s’explique en partie par le recul important des motorisations diesel de 17,1 % en 2017 qui ne représentent plus que 42 % des ventes totales. Un mouvement qui s’accompagne par la montée en puissance de l’électrique et des hybrides rechargeables à hauteur de 34,8 % pour une pénétration de 4,7 %. Mike Hawes, directeur général de la SMMT, envisage une nouvelle baisse du marché anglais qui pourrait se situer entre 5 et 7 % en 2018.

Les ventes fleet encore majoritaires (51,9 %)

Au niveau des modèles commercialisés en 2017 outre-Manche, la Ford Fiesta reste le véhicule le plus vendu (94 533 unités), devant la Golf, la Ford Focus. Viennent ensuite dans ce top 5 des ventes : le Nissan Qashqai et l’Opel Corsa (Vauxhall). Côté canal de vente : le marché des particuliers pèse 44,2 % des immatriculations derrière les ventes fleet (51,9 %) et les professionnels (3,8 %).

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos