Le marché automobile français confirme sa bonne santé en août

Publié le par

Août, pourtant réputé comme particulièrement calme, est venu conforter l’embellie que connaît le marché automobile français depuis le début de l’année. Conséquence : le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) va relever très bientôt ses prévisions de croissance.

Le marché automobile français confirme sa bonne santé en août

Si août est réputé pour être peu propice aux ventes de véhicules, ce sont tout de même 109 347 VL qui ont été immatriculés durant ce mois, soit une augmentation de 3 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à 2014. Dans le détail, 92 052 VP ont été commercialisés, soit une hausse de 4,7 % et 17 295 VUL, un volume en chute de 5,4 % toujours à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à 2014.

Ce mois d’été aura été particulièrement positif pour PSA dont les ventes se sont accrues 12,4 % (33 009 modèles) grâce aux bonnes performances de chacune des marques, de Citroën (+ 13,9 %) à DS (+ 9,8 %) en passant par Peugeot (11,6 %). Les résultats sont plus mitigés pour Renault : la belle progression des commercialisations de la marque au losange (+ 7,9 %) n’a pas suffi à compenser le recul des ventes de Dacia (- 17 %). Au global, les groupes français ont vendu 57 930 VL en août, s’octroyant ainsi 53 % de part de marché du segment.

Du côté des marques étrangères, certains groupes ont connu des croissances à deux chiffres. C’est le cas de BMW à + 19,1 %, d’Hyundai (+ 16,3 %) ou encore de Nissan (+ 12,7 %) et de Fiat (+ 10,4 %). Au total, les groupes étrangers ont commercialisé 51 417 modèles sur le sol français en août, soit une augmentation de 8,7 % par rapport à la même période en 2014.

Les nouvelles prévisions du CCFA livrées en octobre

Grâce à ce bon mois d’août, les commercialisations de VL ont connu une hausse de 4,3 % depuis le début de l’année à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à 2014 avec 1 494 046 véhicules vendus dont 1 256 670 VP (+ 5,3 %) et 237 376 VUL (- 0,8 %).

Sur ces huit premiers mois de l’année, les firmes françaises ont augmenté leur volume de ventes de 2,3 % à 836 945 exemplaires. PSA, pénalisé par les mauvais résultats de Citroën et DS, a pu compter sur Peugeot dont les ventes se sont envolées de 6,7 %. Avec, au final, une croissance de 2,4 % pour le groupe.
Chez Renault, la marque low-cost connaît décidément une année difficile : sur les huit premiers mois de l’année, 69 164 véhicules se sont écoulés, soit un recul de 7,4 % par rapport à la même période en 2014. Le groupe compense avec des immatriculations de la marque au losange en hausse de 4,6 % et 318 710 modèles vendus.

Les groupes étrangers tirent leur épingle du jeu grâce à une augmentation des ventes de 8,4 %. BMW s’illustre plus particulièrement depuis ce début d’année avec un volume de 47 690 véhicules, en hausse de 20,6 %. À souligner également les résultats de Hyundai (+ 18,8 %), ou encore de Mercedes (+ 11,8 %).

« L’incertitude de juillet, liée à la crise grecque, est levée, et le retour des achats des particuliers se confirme, a déclaré à Reuters François Roudier, porte-parole du CCFA. Nous sommes en train de recalculer notre prévision, elle sera relevée d’ici le 1er octobre. » Jusqu’ici, le CCFA tablait sur une croissance d’environ 2 % du marché automobile français pour 2015. Une première hausse encourageante après quatre années consécutives de chute.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos