Légère hausse du marché automobile français VP au mois de mai

Publié le par

Sur les cinq premiers mois de l’année 2019, le marché VP français est complètement étal (+ 0,05 %) pour un total de 935 478 véhicules immatriculés.

Légère hausse du marché automobile français VP au mois de mai

D’après les données fournies par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché français des voitures particulières enregistre une légère hausse de 1,17 % en données brutes en mai 2019 par rapport à la même période en 2018.

Un jour ouvré supplémentaire

Bénéficiant d’un jour ouvré supplémentaire en 2019 (20 jours) par rapport à mai 2018 (19 jours), le marché français témoigne encore une fois de sa grande faiblesse surtout au niveau du canal le plus rentable, à savoir celui des particuliers. Sur les cinq premiers mois de l’année 2019, le marché VP français est complètement étal (+ 0,05 %) pour un total de 935 478 véhicules immatriculés.

Citroën poursuit sa course en avant

Citroën confirme sa bonne forme en affichant, encore une fois, une hausse de 23,09 % en mai, ce qui permet de tirer l’ensemble du groupe PSA vers le haut (+ 9,24 %). Les autres marques du groupe enregistrent des résultats assez disparates : si les ventes de Peugeot ont progressé de 5,32 %, celles des marques DS et Opel ont respectivement reculé de 0,8 % et de 2,92 %. De son côté, le groupe Renault est stable à - 0,4 %. Les ventes des marques Renault et Dacia ont respectivement baissé de 0,59 % et de 1,27 %.

Si les groupes français affichent une hausse de 4,84 % des immatriculations en mai, celles des marques étrangères ont marqué le pas, avec un repli de 3,67 %.

Le groupe Volkswagen reste stable en mai

Du côté des importateurs, sauf quelques exceptions, la plupart des marques étrangères ont évolué à la baisse en mai par rapport à la même période en 2018. Le groupe Volkswagen, premier importateur français, est stable à - 0,06 %. Il enregistre toutefois des résultats contrastées : Volkswagen perd du terrain (- 9,26 %), Audi progresse de 10,74 %, et les immatriculations des marques Skoda et Seat évoluent respectivement de 4,43 % et de 17,53 %. La marque BMW reprend des couleurs avec une hausse de 11,52 %. De son côté, la marque MINI affiche une baisse de 19,89 %. La marque Toyota surfe sur l’hybride en enregistrant une hausse de 15,84 %. Dans le même temps, Lexus est en progresse de 13,02 %.

Les livraisons du groupe FCA ont baissé de 10,54 % au mois de mai. Celles de Fiat se portent bien (+ 2,95 %) mais Jeep (- 45,15 %) et Alfa Romeo (- 63,28 %) affichent de mauvais résultats. Rien ne va plus non plus pour Nissan (- 42,76 %) qui poursuit son plongeon sur le marché français. La marque Mercedes est également en retrait (- 4,94 %), mais Smart progresse de 15,18 %. Les marques coréennes Hyundai (+ 3,9 %) et Kia (+ 5,93 %) poursuivent leur progression. Volvo (+ 5,36 %) continue à surfer sur ses bons résultats du début d’année. Suzuki affiche un léger recul de - 0,23 %, Honda enregistre un plongeon de 16,82 %. Enfin, Jaguar et Land Rover enregistrent des replis respectifs de 31,4 % et Land Rover 9,48 %.

Le marché des véhicules utilitaires légers est en hausse de 9,44 % en mai 2019 pour un total de 41 117 immatriculations.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos