Le marché automobile français en panne en mars

Publié le par

Avec 225 818 immatriculations en mars, le marché français des VP a baissé de 2,29 % en données brutes au mois de mars.

Le marché automobile français en panne en mars

D’après les données fournies par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché français des voitures particulières a baissé de 2,29 % en données brutes en mars par rapport à la même période en 2018. 225 818 unités ont été immatriculées pour 21 jours ouvrés. Rappelons que cette baisse fait suite à un rebond de 2,1 % en février et à une baisse de 1,1 % en janvier dernier, soit une baisse de 0,63 % sur les trois premiers mois de l’année pour un total de 553 335 immatriculations. Le véhicule utilitaire léger a également évolué à la baisse (- 0,72 %). Sur le premier trimestre 2019, le marché du VUL a enregistré une hausse de 4,17 %.

Les groupes français : - 1,6 %

Les marques françaises réalisent un mois de mars particulièrement décevant avec une baisse globale de 1,6 % pour une pénétration de 58,89 % au cours de ce troisième mois de l’année. Le groupe PSA enregistre une baisse de 1,51 %. Si les marques Citroën (+ 9,73 %) et Opel (+ 8,53 %) poursuivent leur croissance grâce à un plan produits important, les marques Peugeot et DS affichent, en revanche, des baisses respectives de 8,05 % et de 21,81 %. L’évolution du groupe Renault suit la même tendance avec un repli de 1,69 %. La marque Renault n’y arrive toujours pas depuis le début de l’année avec un repli de 6,62 %. Dans le même temps, Dacia poursuit sa belle croissance (+ 13,78 %).

Les groupes étrangers : - 3,25 %

Les marques étrangères enregistrent un recul moyen de 3,25 % pour une pénétration totale de 41,11%. Le premier importateur, le groupe Volkswagen, affiche une croissance de 7,12 %. Dans le détail, les marques Volkswagen, Skoda et Seat progressent respectivement de 8,27 %, de 15,85 % et de 10,13 %. Audi sort enfin du rouge avec une légère progression de 0,21 %.

De nombreuses marques ont évolué à la baisse, à l’image de BMW (- 10,64 %), de MINI (- 1,28 %), de Ford (- 9,82 %), de Fiat (- 11,22 %), de Jeep (- 9,77 %), d’Alfa Romeo (- 59,98 %), de Nissan (- 33,02 %), d’Infiniti (- 81,91%), de Mercedes (- 4,39%), Kia (- 3,51 %), de Volvo (- 4,4%), de Jaguar (- 36,26 %), de Land Rover (- 9,25%).

Seules les marques Toyota (+ 0,18 %), Lexus (+ 4,52 %) Smart (+ 81,91 %), Hyundai (+ 14,29 %) et Suzuki (+4,36%) ont évolué à la hausse durant ce troisième mois de l’année 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos