Le marché automobile français en panne en avril 2019 (+0,43%)

Publié le par

Le marché automobile français en panne en avril 2019 (+0,43%)

Avec un jour ouvré de plus en avril 2019 par rapport à avril 2018 (21 jours / 20 jours), le marché français des voitures particulières s’établit à +0,43% en données brutes mais en recul de -4,4% en données corrigées d’après les données fournies par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Le marché des particuliers s’effondre

Avec un total de 188 197 immatriculations, le marché VP français se caractérise par une chute des ventes de l’un des canaux les plus rentables : le marché des particuliers affiche, en effet, un recul de -10,7%. Il ne représente plus, ce mois-ci, qu’une part de marché de 43,5%. Dans les dernières heures du mois d’avril 2019, plusieurs constructeurs ont lancé des immatriculations tactiques du côté des véhicules de démonstration qui progressent de +20,5%. A noter toutefois que le canal du B2B conserve une bonne évolution avec une progression de +16,7%.

Le marché du véhicule utilitaire léger (moins de 5,1 tonnes) a évolué, en revanche, positivement avec une hausse de +12,33% en avril 2019 par rapport à la même période de l’année précédente pour un total de 231 829 véhicules légers neufs immatriculés.

Citroën survole le marché français

Sur ce marché en forte baisse en avril 2019, la marque Citroën survole encore le marché des voitures particulières en affichant une hausse de +28,74% pour un total de 21 875 véhicules immatriculés. Une tendance que ne connaissent pas les autres marques françaises. En effet, Peugeot recule de -1,32% tandis que DS (-25,93%), Renault (-6,54%) et Dacia (-11,43%) réalisent également un mauvais mois d’avril 2019. La marque Opel s’en sort très bien avec une hausse de +5,03%. Globalement, les marques françaises restent dans le positif (+0,42%) grâce aux volumes commercialisés par Citroën.

Les groupes étrangers : +0,44%

Les ajustements des volumes par le canal des ventes tactiques permettant aux marques étrangères d’afficher également une progression de +0,44% en trompe l’oeil. Avec une part de marché de 42,2%, celles-ci ont immatriculé un total de 79 276 unités.

Le premier importateur, le groupe Volkswagen, affiche une croissance de 7,04 %. Dans le détail, les marques Volkswagen, Skoda et Seat progressent respectivement de 1,86%, de 14,12% et de 39,20 %. Audi poursuit sa remontée avec une hausse de +2,06%.

De nombreuses marques ont évolué à la baisse, à l’image de Ford (-13,96%), Fiat (-6,97%), Jeep (-25,67%), Alfa Romeo (-58,70%), Nissan (-28%), Infiniti (-72,22%), Kia (-2,26%), Hyundai (-0,27%), Jaguar (-31,73%) et Land Rover (-8,27%).

Seules les marques BMW (+10,12%), MINI (+19,03%), Toyota (+1,88%), Lexus (+16,90%), Mercedes (+15,29%), Smart (+2,42%), Volvo (+21,96%), Suzuki (+4,4%) et Mitsubishi (+121%) ont évolué à la hausse durant ce quatrième mois de l’année 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos