Le marché de l’occasion repart à la hausse grâce aux modèles récents

Publié le par

Sur le modèle du marché français du véhicule neuf, le véhicule d’occasion affiche une croissance en dents de scie en 2017. Après un mois d’avril marqué par une chute significative de 6,7 %, les ventes ont de nouveau affiché une progression positive en mai.

Le marché de l'occasion repart à la hausse grâce aux modèles récents

Selon les chiffres d’Autoscout24, cette hausse a atteint 5,5 % grâce aux 483 055 véhicules d’occasion vendus à nombre de jours ouvrables identique à celui de mai 2016. Avec 191 410 modèles neufs vendus en mai, le rapport VO/VN s’établit à 2,52.

Quasiment toutes les marques sont en progression, notamment du côté des constructeurs français, excepté Renault, dont les ventes de véhicules d’occasion a reculé de 0,22 % à 105 736 unités. La marque au losange reste leader sur le marché, suivie de Peugeot avec 90 055 VO écoulés, un volume en hausse de 6,18 % et de Citroën avec plus de 62 000 unités commercialisées, soit une progression de 14,33 %. Le top cinq est complété en mai par Volkswagen et Ford avec des volumes respectifs de 36 202 et 18 906 VO, soit 6,8 et 6,2 % de croissance.

À noter de belles progressions parmi les marques asiatiques, à commencer par Kia qui, avec plus de 3 800 VO écoulés, a affiché une augmentation de plus de 19 %, mais aussi de Toyota (11 000 VO, + 16,68 %) ou encore de Suzuki et Hyundai avec des hausses respectives de 13,19 et 13,03 % pour des volumes de 3 356 et 3 989 unités.

Les véhicules d’occasion récents dynamisent le marché

Le marché français du véhicule d’occasion a une nouvelle fois été dynamisé par les véhicules d’occasion récents avec des progressions à deux chiffres des immatriculations de véhicules d’occasion pour ces modèles. Ainsi, ce sont plus de 40 000 VO de moins d’un an qui ont trouvé preneur en mai, soit un bond de 15,3 % par rapport à la même période en 2016. La part de marché de ces véhicules s’est établie à 9,3 %. Ces bonnes performances se retrouvent également pour les VO d’un an, avec un volume de plus de 32 000 unités soit une augmentation de 12,4 % et une pénétration de 6,6 %. Mais concerne aussi les VO les plus âgés : ceux de 16 ans et plus ont vu leur volume de ventes augmenter significativement de 6,3 % pour un 86 625 transactions.

Les véhicules de 2 à 15 ans perdent en revanche progressivement des parts de marché : - 7,7 % pour les véhicules de 2 à 5 ans, - 1,1 % pour les modèles de 11 à 15 ans et - 0,6 % pour ceux de 6 à 10 ans. Ces modèles représentent toutefois encore le gros du marché. Ceux de 2 à 5 ans ont représenté plus de 21 % des ventes, ceux de 6 à 10 ans plus de 25 % et enfin ceux de 11 à 15 ans près de 24 % des ventes.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche