Le marché de l’occasion vacille en mai

Publié le par

Sur la tendance des ventes de véhicules neufs, le marché des véhicules d’occasion a affiché une baisse des volumes d’immatriculations en mai, selon les données fournies par AutoScout24.

Le marché de l’occasion vacille en mai

En données brutes, 402 676 modèles d’occasion ont été écoulés en mai 2015 contre 425 736 sur la même période en 2014, soit un recul de 5,4 %.
Cette contre-performance confirme bien la volatilité du marché VO, observée depuis le début de l’année. 2015 avait en effet mal débuté, avec une chute des immatriculations de 4,2 %. Février avait été marqué par une stabilisation des ventes à + 0,5 %, puis avait suivi d’un très bon mois de mars à + 8,5 %. Avril avait ensuite déçu à cause d’une croissance toute relative de 1,2 %.
Dans ce contexte de performances très aléatoires, le marché de l’occasion affiche une légère croissance de 0,2 % sur les cinq premiers mois de l’année, contre 3,7 % pour les VN.

Les marques françaises souffrent

Les marques françaises restent logiquement les plus touchées par cette morosité : la plus forte chute revient à Peugeot avec 74 454 VO immatriculés contre 81 130 l’an passé, soit une baisse de 8,23 %. Exceptées les 308 et 208, quasiment tous les modèles de la marque au lion ont vu leurs ventes régresser à l’image des 205, 406 et 306.
Renault n’est pas non plus épargné puisque ses commercialisations de VO ont chuté de 7,52 % à moins de 100 000 VO écoulés, 94 394 précisément. À noter cependant les très bonnes performances du Captur, en hausse de 44,3 %. Enfin, Citroën a vu ses ventes diminuer de 5,8 % à 48 191 unités, contre 51 123 en mai 2014, ce qui n’empêche pas la marque de grignoter des parts de marché (12,01 % en 2015 contre 11,97 % en 2014).
Peu de marques étrangères sont arrivées à tirer leur épingle du jeu : dans les premiums, seul BMW poursuit sa progression, dynamisé par ses X3, X5, et, dans une moindre mesure, sa Série 1. Il faut tout de même souligner quelques belles performances, à l’image de Nissan (+ 4,57 %) ou encore Kia : même si les volumes d’immatriculations VO restent confidentiels, la croissance est bel et bien confirmée pour la marque sud-coréenne avec + 16,15 % en mai.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos